Rugby : le Stade Français a usé Clermont

le
0
Rugby : le Stade Français a usé Clermont
Rugby : le Stade Français a usé Clermont

Clermont a confirmé ses difficultés à l'extérieur en s'inclinant sur la pelouse d'un Stade Français (23-16) pragmatique, dimanche en clôture de la 5e journée de Top 14. L'ASM (15 pts), qui détenait les commandes du classement avant le début de la journée, les laisse donc à Toulon (17 pts), et voit revenir le Stade Français dans le wagon de tête (14 pts), à la quatrième place, Montpellier complétant ce quatuor.

Les Parisiens ont démontré qu'ils se sont déjà approprié Jean-Bouin, neuf jours après avoir écrasé Biarritz (38-3) pour l'inauguration de leur nouveau stade. Dans une partie qui a peiné à prendre son rythme, les Clermontois peuvent déplorer d'avoir laissé quatre pénalités en route qui leur auraient sans doute offert meilleur destin. Les hommes de Gonzalo Quesada, eux, se réjouissent d'avoir fait le dos rond en première période et affiché beaucoup de réalisme ensuite pour s'imposer dans un match de qualité inégale.

Bagarre générale

En première période, les Parisiens s'enferraient dans un jeu au pied d'occupation stérile puisqu'ils rendaient systématiquement le ballon aux Clermontois sans parvenir à les mettre sous pression. Les Auvergnats, eux, s'empalaient sans solution sur la défense parisienne quand des transmissions approximatives ne venaient pas gâcher leurs séquences. Un début de bagarre générale en fin de première période envoyait 10 minutes sur la touche le deuxième ligne clermontois Julien Pierre et son homologue parisien Pascal Papé (37e). Pour le reste, James réussissait une pénalité à la sirène pour donner un maigre avantage au score aux siens (6-3).

Les hommes de Gonzalo Quesada avaient le mérite de modifier quelque peu leur stratégie après la pause, tentant d'emballer la partie sous l'impulsion notamment du jeune arrière Hugo Bonneval, auteur de deux percées coup sur coup. La seconde apportait un carton jaune à l'arrière clermontois Lee Byrne, coupable d'un plaquage ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant