Rugby : le Racing tombe à Leicester (27-17)

le
0
Rugby : le Racing tombe à Leicester (27-17)
Rugby : le Racing tombe à Leicester (27-17)

Les «Tigers, Tigers !» sont descendus des tribunes pour fêter le succès de Leicester. Une semaine après le report de son entrée en Coupe d'Europe, après le décès tragique de l'entraîneur du Munster Anthony Foley, le Racing a donc débuté la compétition dans l'antre des Tigres. Sur la pelouse de Leicester, dans la fraîcheur automnale d'une nuit anglaise tombante, les Ciel et Blanc ont rapidement mordu la poussière. Dès la 3e minute, O'Connor ouvre le score sur un essai en coin. Heureusement pour les vices-champion d'Europe, le buteur anglais Owen Williams laisse filer 5 points en première période. Il réussit néanmoins deux pénalités pour permettre à son équipe de prendre la tête à la mi-temps (11-3). Les coéquipiers de Dan Carter ont limité les dégâts mais surtout manqué deux belles occasions : en-avant de Nyanga à 1 mètre de la ligne (27e) et contre avorté de peu (37e).

Et puis, Carter, qui n'avait plus joué depuis un mois en raison d'une douleur à un mollet, réalisait un exploit personnel - percée, feinte de passe, deux raffuts - pour inscrire son premier essai européen et ramener, en le transformant, son équipe à un point (11-10, 49e).

Essai refuser à Carter

Seulement, deux fautes franciliennes offraient à Leicester l'opportunité de reprendre de l'avance (17-10, 66e). Pire : une passe de Machenaud était interceptée par Burns qui filait sur 80 mètres pour aller inscrire l'essai de la victoire (24-10, 68e).

Carter se voyait refuser un essai après vidéo pour avoir aplatit à... un centimètre de la ligne (71e). Le Racing, pas résigné, jetait ses dernières forces dans la bataille et Imhoff marquait unn essai (24-17, 75e) qui lui offrait le point de bonus défensif. Mais l'arbitre italien offrait une pénalité aux Anglais et Burns la réussissait (27-17, 78e) laissant les Ciel et Blanc à la dernière place de leur groupe.

 

Leicester (Ang) - Racing 27-17

Mi-temps : 11-3.

Spectateurs : 18 000 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant