Rugby: le Racing avec "une équipe type" contre Edimbourg

le
0

par Cécile Grès

LE PLESSIS-ROBINSON, Hauts-de-Seine (Reuters) - Seuls trois petits degrés sont prévus samedi au Stade Yves du Manoir de Colombes et la neige risque de s'inviter sur la pelouse pour le match de Coupe d'Europe Racing-Métro-Edimbourg mais l'heure est plutôt au réchauffement côté francilien.

L'entraîneur Gonzalo Quesada promet qu'il alignera "une équipe type" pour ce match que son équipe aborde en troisième de poule à cinq points du premier, les Saracens, à deux du deuxième, le Munster, et avec quatre longueurs d'avance sur Edimbourg.

La nuance est réelle entre le "une équipe type" et le "mon équipe type" ou "l'équipe type" qu'aurait pu choisir l'ancien international argentin.

Elle dit par exemple que Gonzalo Quesada laissera sur le banc des remplaçants les internationaux Dimitri Szarzewski et Maxime Machenaud et a titularisé au talonnage Thomas Bianchini et Sébastien Descons à la mêlée.

Reste que Juan Martin Hernandez sera à l'arrière et que le capitaine et troisième ligne Jacques Cronje tiendra sa place tout comme le centre Fabrice Estebanez ou l'ailier Juan Imhoff.

Sur la lancée de sa victoire 23-15 sur le Stade Français, qui a mis fin à une série de cinq défaites consécutives lors de la dernière journée de Top 14, Gonzalo Quesada alignera bien "une" équipe type".

"Je ne vais pas faire de langue de bois", a-t-il dit en conférence de presse vendredi.

"Etre compétitifs sur le Top 14 et la HCup ou ne pas s'éparpiller ? Le dilemme aurait pu se poser mais aujourd'hui, j'ai trente joueurs disponibles, il y a une belle et saine concurrence en interne et beaucoup de postulants, donc je vais présenter une équipe type ce week-end."

"Il est évident que si je n'avais eu que 22 joueurs à 100%, je leur aurais dit de se concentrer sur Castres et la prochaine rencontre du Top 14".

SORTIR DE LA "STRATÉGIE RÉDUITE"

Après deux semaines de coupure européenne, ce déplacement sur le terrain du quatrième puis la réception d'Agen, avant-dernier, seront deux matches importants pour un Racing classé huitième à quatre points du dernier barragiste, Grenoble.

Quesada pourtant l'assure : "Le Racing est capable de rester concentré sur le Top 14 tout en jouant à fond la Coupe d'Europe", et pour lui les deux compétitions sont interdépendantes.

"Il y a un effet psychologique quand on joue un match de Coupe d'Europe. Le rugby est différent et les équipes se mettent au niveau avec un jeu plus complet et plus ambitieux. Du coup, ça ne peut que nous servir pour la suite du Top 14", dit-il.

Une victoire face à Edimbourg permettrait donc aux Ciel et Blanc de retrouver leur jeu mais aussi de récupérer de la confiance.

"Il y a toujours une certaine fragilité, c'est vrai. On a eu une période avec un réel manque de confiance", reconnaît Gonzalo Quesada.

Le centre Guillaume Boussès, qui sera titulaire samedi, parle d'un "passage à vide difficile". "Alors, "que ce soit en Top 14 ou en HCup, on veut surtout emmagasiner de la sérénité et ça passe par des victoires donc on doit jouer le jeu dans chaque compétition", ajoute-t-il.

Gonzalo Quesada espère même qu'affronter Edimbourg permettra à ses troupes de dépasser la "stratégie réduite" utilisée lors du derby parisien.

"On ne va pas pouvoir continuer longtemps comme ça. La victoire a renforcé les esprits, certes, mais on doit continuer de bosser pour retrouver notre meilleur niveau."

Edité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant