Rugby: le calendrier altere les performances des joueurs

le
0

WELLINGTON (Reuters) - Le calendrier de la Coupe du monde de rugby, tres soutenu en particulier pour les petites nations, a un role determinant dans les performances des joueurs, a declare vendredi le medecin de l'equipe d'Ecosse, James Robson.

Ces petits pays, moins favorises par le calendrier, sont obliges de jouer leurs rencontres avec moins de temps de recuperation.

L'equipe samoane disputera ainsi en Nouvelle-Zelande ses quatre matches en 16 jours, ce qui a provoque cette semaine la colere de l'un de ses joueurs, Eliota Fuimaono-Sapolu, qui a vivement critique l'International Rugby Board (IRB).

James Robson, qui a ete aussi le docteur des Lions Britanniques et Irlandais pendant cinq tournees, a souligne la brievete des plages de recuperation, qui ne permet pas aux joueurs de pouvoir s'exprimer pleinement.

"Je ne pense pas que c'est dangereux. Mais cela induit des performances moindres", a-t-il dit a la presse. "Les joueurs sont amoches, fatigues. Ils recuperent moins bien, sont plus raides. C'est dur de leur demander d'etre a leur meilleur niveau."

Les petites equipes ont offert une belle resistance lors des premieres rencontres de cette Coupe du monde mais elles ne sont pas parvenues a enchainer les bonnes performances.

La Namibie a encaisse 87 points sans en marquer un seul jeudi contre l'Afrique du Sud. Les Namibiens jouaient leur troisieme match en 12 jours.

"Jouer un match international tous les quatre jours est un probleme pour les joueurs que l'on soigne", estime James Robson. Idealement les joueurs ont besoin de quatre jours de recuperation avant de pouvoir s'entrainer pleinement.

"Le minimum entre deux matches serait de disposer de cinq jours, puisque les joueurs en ont besoin de quatre pour recuperer. Le mieux serait d'avoir entre six et huit jours."

Pour James Robson, le plus dur est de trouver un juste equilibre entre la sante des joueurs et les imperatifs financiers de la Coupe du monde.

"Il faudra voir a l'avenir s'il n'existe pas un autre format de competition, avec des plages de recuperation adequates et donc de meilleures performances."

Greg Stutchbury, Luc Folliet pour le service francais edite par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant