Rugby : La Ligue lance sa révolution

le
0
Rugby : La Ligue lance sa révolution
Rugby : La Ligue lance sa révolution

Comme chaque année, la Ligue nationale de rugby lance la saison de Top 14 avec la traditionnelle conférence de rentrée, dans un lieu typique de la capitale. C’est donc à la machine du Moulin Rouge, place Pigalle, que médias, membres de de la Ligue nationale et joueurs se sont retrouvés, mardi. A retenir de cette conférence de presse, le plan stratégique 2016/2023, réfléchi depuis 18 mois par Paul Goze, président de la LNR, Emmanuel Eschalier, son bras droit et une centaine d’autres personnes (joueurs, médias, entraîneurs et membres de la Fédération). Ce plan s’étend sur sept ans car « cette période couvre deux cycles de Coupe du monde et de négociation des droits télévisuels», détaille Emmanuel Eschalier. Le but  ? Développer le plus possible le deuxième sport préféré des français (18,8 millions de personnes intéressées), dans l’hexagone et à l’étranger.

Développer le rugby dans le nord

Quatre grands projets vont voir le jour, à commencer par la création d’une zone géographique prioritaire (au-dessus de la ligne La Rochelle – Paris – Lyon). Dans ce périmètre, cinq clubs seront sélectionnés, en fonction de leur projet sportif, leur envie de devenir un club de rugby professionnel structuré. Ces clubs bénéficieront d’un soutient sportif, financier et humain de la part de la Ligue. Dès la saison prochaine, une Wild Card sera attribuée à l'un de ces clubs en PRO D2. Pour consolider cette mesure, la LNR veut lancer, en 2021, une D3 Développement, en poule unique, sur le même modèle que le Top 14 ou la Pro D2. Y figureront « les meilleurs clubs de fédérale 1 et les clubs à fort potentiel répondant à l’objectif d’extension de la couverture de Wild Card en Pro D2 pendant les 3 saisons précédentes ».

La Ligue Nationale de Rugby veut créer également un circuit professionnel de Rugby à 7, avec les clubs du Top 14, plus un invité. Sept villes recevront sur deux jours ce championnat, à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant