Rugby : la fusion Bayonne-Biarritz, vers une révolution culturelle ?

le
0
Ici lors du derby basque, en septembre dernier, remporté 27-19 par l'Aviron Bayonnais devant le Biarritz Olympique.
Ici lors du derby basque, en septembre dernier, remporté 27-19 par l'Aviron Bayonnais devant le Biarritz Olympique.

Dans le milieu du rugby, l'annonce a fait l'effet d'une bombe. Mercredi dernier, un communiqué officiel stipule en effet que les deux clubs basques du Top 14, le Biarritz Oympique et l'Aviron Bayonnais - distants d'environ six kilomètres - "décident de mettre à l'étude les modalités de la création d'une identité rugbystique basque". Un communiqué court, écrit en français et en basque, qui relance un débat récurrent dans ce territoire à forte identité.

Les réactions sont multiples, des terrains de rugby aux troquets, où le ballon ovale est au menu plus souvent que les piperades. Certains joueurs ne cachent pas leur désarroi, surtout en découvrant l'information par la presse. L'international français et capitaine du BO Imanol Harinordoquy publie d'ailleurs sur Twitter la une de Sud-Ouest avec cette remarque : "C'est bien d'apprendre ce genre de chose en ouvrant son journal." Malgré leurs deux succès en challenge européen ce week-end, les deux formations souffrent dans le Top 14 : Biarritz (avec 3 victoires en 13 matchs) est lanterne rouge avec huit points de retard sur le premier relégable... Bayonne (12e avec 5 victoires en autant de rencontres). Le BO en souffrance sportive et économique Mal en point sportivement, le BO est également en souffrance sur le plan financier. Malgré ses 16,9 millions d'euros de budget (contre 18,2 M? pour l'Aviron), les soucis économiques se multiplient pour Biarritz. Le club redoute d'ailleurs la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant