Rugby : l'équipe des All Blacks est-elle la meilleure de l'histoire ?

le , mis à jour à 10:05
0
Rugby : l'équipe des All Blacks est-elle la meilleure de l'histoire ?
Rugby : l'équipe des All Blacks est-elle la meilleure de l'histoire ?

Voir jouer les All Blacks, c'est un régal, un choc. Les affronter, en revanche, peut tourner à la punition. Et cela ne date pas d'hier. Depuis leur première visite en Europe en 1905, les Néo-Zélandais ont impressionné voire subjugué des générations d'observateurs et d'adversaires.

 

Il y a eu les Originals, les pionniers, puis les Invincibles de 1924. Leurs héritiers sous le maillot noir ont ensuite continué de marquer les esprits. Il suffit de citer les noms de Clarke, Meads, Mourie, Lochore, Shelford, Kirwan, Brooke, Mehrtens, Wilson, Cullen ou Lomu, parmi tant d'autres, pour réveiller les souvenirs d'exploits incomparables. Lancés par les doubles champions du monde Carter et McCaw, désormais en retraite internationale, les All Blacks d'aujourd'hui ont surclassé tous leurs adversaires depuis le dernier Mondial en Angleterre (septembre-octobre 2015), s'offrant juste un unique relâchement le 6 novembre dernier lors d'un test-match de gala à Chicago contre l'Irlande (défaite 40-29).

Avant cela, Barrett et ses coéquipiers avaient aligné 18 succès d'affilée. Un record qui semble placer l'équipe actuelle tellement au-dessus de la concurrence que l'on peut se demander s'il ne s'agit pas de la meilleure génération jamais vue. Six experts nous donnent leur avis.

 

PHILIPPE DINTRANS : « CHAQUE GÉNÉRATION EST LA PLUS GRANDE »

50 sélections avec les Bleus

Contre les Blacks : 1 victoire, 5 défaites

« Chaque génération est la plus grande de l'histoire. Quand les All Blacks sont nés, ils ont été les meilleurs et ça n'a jamais arrêté. C'est extraordinaire. Quelle que soit l'époque, quels que soient les joueurs, on ne peut que rêver devant ces maillots noirs. C'est simple, quand je sais que je vais aller voir un de leurs matchs, j'y pense des jours à l'avance. Ça m'accompagne et je suis heureux. Je les ai battus en 1979 à Auckland. C'est un souvenir incroyable mais les défaites aussi. Je n'ai jamais pris de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant