Rugby: l'Angleterre s'offre la Nouvelle-Zélande (38-21)

le
0
L'ANGLETERRE S'OFFRE LA NOUVELLE-ZÉLANDE
L'ANGLETERRE S'OFFRE LA NOUVELLE-ZÉLANDE

LONDRES (Reuters) - Le XV d'Angleterre a signé samedi l'une des plus belles performances de son histoire pour mettre fin à Twickenham à l'invincibilité de la Nouvelle-Zélande, championne du monde qui restait sur 20 matches sans défaite.

Les Anglais se sont imposés 38-21 face à des All Blacks qui restaient en outre sur neuf succès de rang contre le XV de la Rose et n'avaient plus perdu un match lors d'une tournée en Europe depuis dix ans.

Les Néo-Zélandais ont été surclassés dans tous les compartiments du jeu par une équipe d'Angleterre inexpérimentée, battue par l'Australie (20-14) et l'Afrique du Sud (16-15) lors des deux semaines précédentes.

Les Anglais ont atteint la fin de la première période sur le score de 12-0 grâce à la botte d'Owen Farrell. C'était déjà une prouesse: les All Blacks n'avaient plus rejoint les vestiaires avec un score vierge depuis 1998.

Dans la deuxième, les Anglais ont inscrit trois essais par Brad Barritt, Chris Ashton et Manu Tualagi.

Les Néo-Zélandais ont également passé trois fois la ligne d'en-but - avec deux essais de Julian Savea et un de Kieran Read, transformés par Dan Carter et Aaron Cruden - mais cette réaction trop tardive ne leur a pas permis de revenir sur le XV anglais.

"Battre une si bonne équipe des All Blacks sur un tel score est bien au-delà de ce que nous pouvions espérer, mais nous y avons cru tout au long de la semaine", a analysé Stuart Lancaster, entraîneur du XV d'Angleterre.

"Il y avait beaucoup de sang-froid à la mi-temps, une vraie lucidité, tout ce que nous avons développé ces dernières semaines."

L'expérience des Blacks - dont les joueurs du XV de départ totalisaient 789 sélections contre 206 à leurs rivaux du jour - n'a pas suffi à contenir la fougue des joueurs de Stuart Lancaster qui, pour sa première année à la tête de la sélection, a assisté à une prestation d'un niveau inattendu.

"Nous nous étions préparés pour une grosse bataille et c'est ce qui s'est passé. Ils nous ont pris au dépourvu. C'est une déception, mais nous serons de retour un jour ou l'autre", a dit le capitaine néo-zélandais, Richie McCaw.

"L'Angleterre a particulièrement bien joué, il faut leur rendre hommage", a-t-il ajouté.

Mitch Philipps, Chrystel Boulet-Euchin pour le service français, édité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant