Rugby: l'Afrique du Sud croit au sacre mais craint les Samoa

le
0

AUCKLAND (Reuters) - L'ailier sud-africain Bryan Habana croit dans les chances des Springboks de conserver leur titre mondial en rugby, mais se méfie de leurs prochains adversaires, les Samoa, qui promettent une bataille âpre vendredi à Albany (07h30 GMT).

Le joueur garde en mémoire la dernière confrontation entre les deux équipes, en 2007 au Parc des Princes à Paris, lors de laquelle les Samoa avaient offert une belle résistance en début de match.

Les Springboks l'avaient finalement emporté avec une marge confortable (59-7), notamment grâce à quatre essais de Bryan Habana, devenu depuis le marqueur le plus prolifique de l'histoire du rugby sud-africain avec 39 réalisations.

"C'est assez rude contre certaines équipes des îles (du Pacifique) et ces vingt premières minutes contre les Samoa en 2007 ont été parmi les plus dures que j'ai jamais jouées en match international", a reconnu le joueur du Cap.

"Ils vont nous mettre devant un grand défi", a-t-il prévenu.

L'Afrique du Sud, meilleure défense du tournoi avec 19 points et un seul essai encaissés, se présente toutefois avec de sérieux arguments. En six confrontations avec les Samoa, la sélection africaine ne s'est jamais inclinée.

Les deux points du match nul suffiront aux Springboks pour assurer leur première place de la poule D et rester en course pour devenir la première nation à remporter le Trophée Webb Ellis deux fois d'affilée.

"Au sein de l'équipe, il y a vraiment la conviction que nous pouvons continuer et remporter cette Coupe du monde", a affirmé Bryan Habana.

L'ailier se garde toutefois de décerner à son équipe le statut de grand favori.

"Il y aura toujours des favoris dans un tournoi, et je crois que les All Blacks ont imprimé leur marque au cours des dernières semaines", a estimé le Springbok.

"Mais nous ne pouvons nous concentrer que sur le match contre les Samoa parce que c'est un match à élimination directe pour nous demain, et si nous regardons au-delà, nous pourrions finir par tomber", a prévenu Bryan Habana.

Les Samoans ont besoin d'une victoire vendredi face à l'Afrique du Sud, doublée d'une défaite ou d'un match nul du Pays de Galles devant les Fidji dimanche, pour se hisser pour la troisième fois de leur histoire en quarts de finale.

Nick Mulvenney, Simon Carraud pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant