Rugby - Hémisphère sud : AIG renouvelle son partenariat avec les Blacks

le
0
Rugby - Hémisphère sud : AIG renouvelle son partenariat avec les Blacks
Rugby - Hémisphère sud : AIG renouvelle son partenariat avec les Blacks

AIG a prolongé son contrat avec le fédération néo-zélandaise de rugby jusqu'en 2022.

C'est un énorme coup qu'a réalisé le géant américain des assurances AIG. Partenaire de la NZRU depuis 2012, le cabinet d'assurance a prolongé son aventure avec les All Blacks, s'assurant du même coup son statut de partenaire majeur de la meilleure équipe du monde pour les six prochaines années. « Nous sommes ravis de poursuivre le partenariat de marque d'AIG avec NZRU. Cet accord continuera d'être un outil marketing précieux et une source d'inspiration pour l’ensemble de la communauté AIG », a déclaré Peter Hancock, président et CEO d'AIG. Grâce à cette signature, AIG ne préserve pas seulement la présence de sa marque sur le maillot emblématique des All Blacks, mais également sur l'ensemble des tuniques de la fédération (équipes féminines, rugby à 7, U20 ...). Un coup marketing bienvenue alors que l'équipe de la fédération dirigée par Steve Tew a établi un nouveau record de victoires (18) il y a peu. L'accord est-il pour autant viable financièrement ? Rien n'est moins sûr.

Le montant du contrat n'a pas été dévoilé

Interrogé par le New-Zealand Herald, Ekant Veer, professeur agrégé de marketing à l'université de Canterbury émet de sérieux doutes à ce sujet. Certes, ce partenariat est sans aucun doute le rêve de tout annonceur. Après tout, les All Blacks dominent leur sport comme rarement une équipe ne l'a fait dans l'histoire, et la défaite face au XV Irlandais, à Chicago le week-end dernier, ne pourra pas leur enlever cela. Mais justement, La Nouvelle-Zélande gagne tellement que regarder les matches n'aurait plus l'intérêt escompté. « En Australie, on observe ce phénomène. Nous savons que les All Blacks vont gagner, y a-t-il encore un intérêt à regarder ? », s'interroge le spécialiste, avant d'ajouter. « C'est une des équipes les plus dominantes de l'histoire, est-ce rentable financièrement pour autant ? Cela reste à voir. » Pour l'heure, le montant du contrat n'a pas été dévoilé, mais il devrait avoisiner les 80 millions d'euros. En 2012, l'affaire avait été entendue pour la somme de 50 millions. A lire aussi : >>> L'Irlande tombe les All Blacks >>> Meilleur joueur de l'année : Un match Angleterre - Nouvelle-Zélande 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant