Rugby : Guy Novès, le rugby français peut déjà lui dire merci

le
0
Avec le Stade toulousain, Guy Novès a remporté douze titres de champion de France (dont deux comme joueur) et quatre Coupe d?Europe de rugby.
Avec le Stade toulousain, Guy Novès a remporté douze titres de champion de France (dont deux comme joueur) et quatre Coupe d?Europe de rugby.

Il fait partie de ces gens comme on en croise peu dans son existence. Dans une autre vie, Guy Novès aurait pu être ce professeur qui marque toute la scolarité d?un jeune, ce chef d?entreprise parti de rien qui fait la fierté d?un village. Passionné, intransigeant, jusqu?au-boutiste : qui vient d?officier pour la dernière fois sur le banc du Stade toulousain est un peu tout ça à la fois. Il a choisi le rugby à 20 ans, lui qui, alors professeur d?EPS, a créé une section rugby dans son collège de Pibrac, à côté de Toulouse. Joueur puis entraîneur dans la Ville rose, il épouse ensuite l?histoire du Stade toulousain. En plus d?un quart de siècle, il a bâti l?un des clubs les plus titrés de la planète rugby.

Jamais rassasié

Amoureux de l?ovalie, oui, obsédé par la réussite aussi. Novès ne tente pas, n?essaie pas : il court sans relâche après la gagne. Chasse, pêche, belote, vélos : l?entraîneur ne peut s?empêcher de fixer des challenges et tout faire pour l?emporter. D?ailleurs, la plupart des portraits qui lui sont consacrés font référence à son premier titre, en 1954. Le fils d?ouvrier fait alors de l?athlétisme et obtient le record de France cadets du 1 200 mètres. La course à la victoire, il l?a poursuivie avec le Stade toulousain en collectionnant tout ce que la France et l?Europe du rugby comptent de trophées. Guy Novès a remporté douze titres de champions de France (dont deux...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant