RUGBY. Fusion Biarritz-Bayonne: ça chauffe !

le
0
RUGBY. Fusion Biarritz-Bayonne: ça chauffe !
RUGBY. Fusion Biarritz-Bayonne: ça chauffe !

A écouter tous les intervenants, ce n'était pas d'actualité. «Il n'y aura pas de fusion», déclarait le président du Biarritz Olympique Serge Blanco le 6 mai dernier. Même son de cloche du côté de son homologue bayonnais Manu Mérin. Et pourtant mardi matin ce même Mérin est venu trouver ses joueurs en pleine préparation du choc contre la Rochelle. Treizième du Top 14, l'Aviron lutte pour sa survie dans l'élite du rugby hexagonal à deux journées de la fin du championnat. A ses joueurs, il a dit en substance que les deux clubs phares du pays basque «étaient en discussion pour créer une équipe professionnelle unique» comme l'a confié un joueur mardi au sortir de l'entraînement.

Evoqué dans un premier temps en 2013, ce rapprochement avait alors été balayé d'une manchette par Alain Afflelou, le président du conseil de surveillance de l'Aviron.

Si la fusion semble inéluctable du point de vue des dirigeants, elle a beaucoup plus de mal à passer chez les supporteurs. Opposées de longue date, les deux villes cultivent farouchement leurs différences. Biarritz «la bourgeoise» et Bayonne «la populaire» distantes d'à peine 9 kilomètres se tournent ostensiblement le dos. Des supporteurs de l'Aviron ont prévu de se réunir mercredi soir pour rencontrer la direction du club comme le rapporte le site mediabask.fr.

Tout pousse au rapprochement sauf les supporteurs

Cette mobilisation suffira-t-elle à contrer un rapprochement rendu nécessaire par les difficultés économiques et sportives rencontrées par le BO et Bayonne ? A Biarritz, les salaires du mois de mars ont eu beaucoup de retard et la 7e place des Biarrots condamne une nouvelle fois ces derniers à la Pro D2 la saison prochaine. Bayonne de son côté, actuel 13e du Top 14, lutte pour son maintien dans l'élite qui est loin d'être assuré.

D'abord unis pour dénoncer la subvention publique (conseil départemental et régional) de 3 millions d'euros accordée au club de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant