Rugby, France - Nouvelle-Zélande (19-24) : Machenaud puis Serin ont tout tenté

le , mis à jour à 08:15
0
Rugby, France - Nouvelle-Zélande (19-24) : Machenaud puis Serin ont tout tenté
Rugby, France - Nouvelle-Zélande (19-24) : Machenaud puis Serin ont tout tenté

Lorsque le visage de Dan Carter, assis en tribune, est apparu sur les écrans géants du Stade de France, au moment où Maxime Machenaud allait s'élancer pour une pénalité qui a ramené les Bleus à quatre points des Néo-Zélandais à la pause (6-10), on y a vu un signe de plus du destin inédit du demi de mêlée tricolore cette semaine.

 

Tout avait commencé dans la nuit de dimanche à lundi. Peu avant trois heures du matin, Augustin Machenaud, petit frère de Gaspard (2 ans), pointait le bout de son petit nez. A 27 ans, Maxime Machenaud devenait père pour la deuxième fois. Comble de son bonheur et de celui de son épouse, Sophie, le bébé était arrivé un peu avant le terme, permettant au demi de mêlée, libéré de Marcoussis par Guy Novès, d'assister à l'accouchement. Samedi soir, le joueur du Racing 92 avait en effet un autre rendez-vous d'importance à honorer : sa 26e sélection, sa sixième sous l'ère Novès.

 

Au poste de numéro 9, le Castrais Dupont veut se mêler à la lutte

 

Déjà associé à Jules Plisson, François Trinh-Duc et Jean-Marc Doussain, la semaine dernière face à l'Australie, Machenaud découvrait Camille Lopez. Et jusqu'à sa sortie et à son remplacement par Baptiste Serin (48e), Machenaud s'est démené pour faire vivre le ballon et avancer le XV de France. L'affaire n'a pas été simple. Et malgré sa bonne volonté et sa fougue, il n'est pas parvenu à trouver la faille dans la défense des Blacks. Ce n'est pas faute d'avoir essayé. On l'a vu s'arracher, tenter des percées (23e, 28e) à l'origine des actions françaises dangereuses en première période. Décevant au pied la semaine dernière, il n'a cette fois pas failli en réussissant ses deux pénalités.

 

Malgré tout, certains lui reprocheront encore un certain manque de promptitude à sortir le ballon des regroupements. Alors, quand Serin est entré en jeu, juste après le terrible essai en contre de Barrett (43e), la curiosité ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant