RUGBY. France-Argentine: mais qui êtes-vous señor Hourcade ?

le
0
RUGBY. France-Argentine: mais qui êtes-vous señor Hourcade ?
RUGBY. France-Argentine: mais qui êtes-vous señor Hourcade ?

Beaucoup moins connu que son prédécesseur Santiago Phelan qui était parvenu à installer l'Argentine dans le gotha mondial du rugby (3e à la Coupe du monde 2007), Daniel Hourcade n'en est pas moins ambitieux. Débarqué voici un an à l'aube de la tournée 2013 dans un relatif anonymat et le doute général à cause de son inexpérience au haut niveau, le quinquagénaire (56 ans) a plus que réussi son implantation en permettant de remporter leur première victoire dans le Four Nations contre l'Australie (21-17, le 4 octobre dernier).

Son bilan dans ce tournoi à quatre qui réunit la Nouvelle-Zélande, l'Australie et l'Afrique du sud s'établit désormais comme suit : 16 défaites, un nul et une victoire.

Une issue impensable pour celui qu'on surnomme à 56 ans «El Huevo» (l'oeuf) et qui affichait pour tout CV son travail auprès des Jaguars, l'équipe B des Pumas, au Portugal et les combats âpres en Fédérale 1 à Rouen (Seine-Maritime).

«Dans notre projet, il y a un objectif immédiat, le Mondial 2015, mais cela va au-delà», détaille Hourcade dans un entretien à l'AFP, avant d'affronter la France samedi au Stade de France (21 heures, France 2). Mais Hourcade voit plus loin et veut transformer l'essai de l'intégration de l'Argentine à l'hémisphère Sud. «Deux mois après le Mondial, on jouera le Super Rugby», grâce à une franchise créée pour ce championnat de l'hémisphère sud. «On va jouer 30 matches par saison dans l'hémisphère sud. L'équipe va progresser et on veut faire partie des quatre meilleures équipes en 2019», avertit Hourcade, dont le grand-père béarnais a quitté Pau après la Première guerre mondiale.

Des actes forts: Albacete écarté, Creevy nommé capitaine

Le natif de Tucuman s'appuie sur un groupe élargi et rajeuni dans lequel il a tranché dans le vif pour asseoir son autorité. Il a écarté sans ménagement un cadre, le 2e ligne Patricio Albacete (33 ans, 57 sél.), et a nommé capitaine le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant