RUGBY. Ecarté du XV de France, Plisson retrouve le Stade Français

le
0
RUGBY. Ecarté du XV de France, Plisson retrouve le Stade Français
RUGBY. Ecarté du XV de France, Plisson retrouve le Stade Français

«Welcome back !» En découvrant la pluie qui tombe sur le stade du Saut du Loup dans le bois de Boulogne, Jules Plisson ironise tout en se dirigeant vers la pelouse pour l'entraînement du Stade Français. Le demi d'ouverture était encore sous le soleil de Canet-en-Roussillon la veille avec le XV de France. Non retenu pour le match face aux Samoa, samedi, et remis à la disposition de son club par le staff des Bleus, le demi d'ouverture a donc rejoint la capitale pour préparer le déplacement du Stade Français à Toulon, dimanche soir (21 heures).

Si ce retour est une bonne nouvelle pour Paris privé d'ouvreurs (Steyn et Bosman sont blessés) et contraint de faire jouer Bonneval à ce poste le week-end dernier à Bordeaux, pour Plisson ce n'est forcément pas facile de voir Trinh-Duc et Doussain lui être préférés. «On connaît Jules, on sait à quel point il tient à l'équipe de France, donc je sais qu'il est déçu, avance Gonzalo Quesada, son entraîneur. Il ne le montre pas beaucoup. Il sait très bien que maintenant la meilleure façon de répondre est de faire une belle perf, dans un contexte très sympa, contre une très belle équipe toulonnaise. C'est une opportunité pour lui de s'exprimer et c'est à ça qu'il va penser.»

Un effectif parisien très amoindri

Le Stade Français reste malgré tout sérieusement diminué en raison des nombreux blessés ou internationaux en sélection (Parisse, Waisea, Genia...). Ce mercredi matin, même en allant chercher des joueurs dans le centre de formation, le staff a dû renoncer à mettre en place une opposition à 15 contre 15. «C'est ça qui est le plus emmerdant», précise Quesada qui assure que ses adjoints, le néo-zélandais Greg Cooper et le Sud-Africain Omar Mouneimne, «hallucinent» face à la situation.

Sinzelle et Flanquart,qui ne se sont pas entraînés hier, feront un test vendredi. Papé est malade. Dupuy, toujours souffrant du dos, n'a pas repris l'entraînement. Arias, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant