Rugby, Dimitri Yachvili : « Pas dans la même cour que les Blacks »

le , mis à jour à 21:29
0
Rugby, Dimitri Yachvili : « Pas dans la même cour que les Blacks »
Rugby, Dimitri Yachvili : « Pas dans la même cour que les Blacks »

Il a affronté les All Blacks à sept reprises... Et il les a battus une fois, le 13 juin 2009, chez eux, en Nouvelle-Zélande, à Dunedin (27-22). Dimitri Yachvili, l'ancien demi de mêlée des Bleus (36 ans, 61 sélections) et de Biarritz, désormais consultant sur BeIN Sports, était samedi dernier à Dublin où il a commenté la victoire des hommes en noir contre les Irlandais (21-9). De passage à notre journal lundi, il est revenu sur les spécificités de la meilleure équipe du monde, que les Tricolores défieront samedi soir au Stade de France.

 

VIDEO. DIMITRI FIER DE FIGURER DANS LE XV DE LEGENDE DE L'ALBUM PANINI

« De la joie et de la fierté »- Dimitri... par leparisien

 

Qu'est-ce qui fait la force de ces All Blacks ?

DIMITRI YACHVILI. Physiquement, ils ne sont pas très gros, pas très costauds mais ils sont capables de tenir un rythme très très élevé pendant quatre-vingts minutes. Du n° 1 au n° 15, ils sont techniquement au-dessus de tout le monde. Les piliers, les deuxième ligne sont capables de jouer des surnombres, de faire des passes de vingt mètres. Ce sont des joueurs hors du commun. Carter, McCaw et Ma'a Nonu ne sont plus là, mais ceux qui leur succèdent ont le même niveau.

 

Ont-ils des faiblesses ?

Bonne question. J'en vois très peu. Si l'on se base sur leur seule défaite à Chicago contre l'Irlande (NDLR : 40-29, le 6 novembre), on a vu qu'il fallait les agresser physiquement, mettre beaucoup de rythme et maintenir ça pendant quatre-vingts minutes. Et, surtout, ne pas rater les occasions de marquer des points.

 

Quels joueurs néo-zélandais vous impressionnent le plus ?

Le talonneur Dan Coles. Il remet en cause le rôle de son poste. Il court beaucoup, ballon en main, possède de grandes facilités techniques. Il y a aussi la deuxième ligne, composée de Brodie Retallick et Sam Whitelock, des joueurs techniquement remarquables qui maintiennent une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant