Rugby - Debaty (Clermont) : "Il n'y aura pas d'esprit de revanche"

le
0
Vincent Debaty assure que ses coéquipiers sont plus frais à ce stade de la saison que l'an dernier.
Vincent Debaty assure que ses coéquipiers sont plus frais à ce stade de la saison que l'an dernier.

C'était il y a presque un an, le 26 avril 2014. Clermont se déplaçait à Twickenham, ce stade qui hante si souvent les Bleus et les clubs hexagonaux. L'après-midi fut un calvaire : les Saracens ont étrillé l'ASM (46-6), planté six essais dont un doublé d'Ashton, et les Auvergnats ont subi la plus lourde défaite de leur histoire sur la scène continentale. Depuis, Clermont a repris sa marche en avant, pointe à la seconde place du Top 14 et a retrouvé les demi-finales de la Coupe d'Europe. Et, comme un signe, l'ASM retrouve les Saracens ce samedi (à 16 h 15). Mais, depuis la lourde défaite de la saison dernière, beaucoup d'aspects ont changé : Vern Cotter a quitté le banc auvergnat (remplacé par Franck Azéma), les deux équipes se sont rencontrées deux fois (une victoire partout) et, surtout, Clermont va recevoir. Ce sera à Geoffroy-Guichard à Saint-Étienne et le Chaudron vêtira pour l'occasion les couleurs jaunes de Clermont. Vincent Debaty, pilier de l'ASM depuis six saisons, revient sur le soutien populaire et sur la préparation de son équipe avant de tenter d'accéder en finale. Entretien. Le Point.fr : Vous avez perdu contre Lyon le week-end dernier (10-11). Cette défaite a-t-elle eu un impact sur votre préparation ? Vincent Debaty : La défaite, ce n'était vraiment pas voulu ! On a eu quelques occasions et ça se joue à une pénalité. Après, ça n'a aucun impact sur la façon dont...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant