Rugby, Coupe d'Europe : le Racing face à son plus formidable défi

le
0
Rugby, Coupe d'Europe : le Racing face à son plus formidable défi
Rugby, Coupe d'Europe : le Racing face à son plus formidable défi

« Nous sommes ici pour gagner, pas pour nous amuser. On s'amuse mieux quand on gagne, c'est la philosophie du club, pas comme il y a dix ans. » Ronan O'Gara, l'entraîneur adjoint irlandais du Racing a balancé ces deux phrases de la façon la plus naturelle possible. Maxime Machenaud, à sa gauche, et Dan Carter, à sa droite, n'ont pas bronché et ont plutôt semblé acquiescer. Et la conférence de presse de veille de match s'est poursuivie dans les sous-sols du Parc OL.

Le Racing veut gagner, et accessoirement faire gagner la France comme le souligneront les liserés bleu-blanc-rouge en haut des chaussettes des joueurs. A l'heure d'affronter les redoutables Anglais des Saracens, finalistes en 2014 et trois fois demi-finalistes (2008, 2013 et 2015), l'ambition est belle. Et si les mots de Ronan O'Gara ont autant de poids, c'est qu'ils émanent en outre d'un double vainqueur de l'épreuve, avec le Munster.

Il est vrai que depuis l'arrivée du duo Laurent Travers - Laurent Labit, en 2013, l'ambition d'aller chercher des titres n'est pas feinte. Voilà pourquoi, tous les joueurs Ciel et Blanc, emmenés par leur emblématique capitaine Dimitri Szarzewski revenu juste à temps de sa blessure au genou, mesurent l'importance du match de ce soir.

Carter : «Le plus dur est à venir»

Gagner ? « C'est nécessaire... Très nécessaire », remarquait ainsi Wenceslas Lauret, mardi. « Quand tu gagnes quelque chose, tu marques l'histoire, tu laisses ton nom », ajoutait-il. « L'apothéose, c'est de gagner oui, répondait en écho Laurent Travers. Car, là, vous êtes reconnus. » Mais l'entraîneur, qui a vécu la joie d'un sacre européen comme talonneur de Brive, en 1997, n'a pas la mémoire courte. « Il ne faut pas oublier Pierre (Berbizier), Gonzalo (Quesada) ni tout ce qui est fait au niveau du centre de formation », rappelait-il cette semaine.

Dans cette finale qui mettra aux prises la meilleure attaque cette ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant