Rugby, Coupe d'Europe. Le Racing cartonne et touche au but

le
0
Rugby, Coupe d'Europe. Le Racing cartonne et touche au but
Rugby, Coupe d'Europe. Le Racing cartonne et touche au but

Mission accomplie. En inscrivant neuf essais, dont trois par son capitaine Dimitri Szarzewski (37e, 42e, ,56e), le Racing-Métro a surclassé Trévise (53-7) et effectué un très grand pas vers la première qualification de son histoire pour un quart de finale de Coupe d'Europe.

 

Il faudra toutefois encore une semaine et le déplacement samedi à Northampton avant que le club francilien en soit assuré. Le club anglais s'est imposé ce dimanche aussi et c'est comme prévu une finale pour la première place qui se déroulera lors de l'ultime journée. A défaut, les Ciel et Blanc devraient terminer à l'une des trois meilleures deuxièmes places même si la victoire avec bonus de Bath à Toulouse (35-18) apporte un soupçon de suspense supplémentaire.

Face à des Italiens valeureux mais limités, les Franciliens ont livré une prestation sérieuse et appliquée. On retiendra l'incroyable slalom de Juan Imhoff pour son premier essai du jour. Le beau doublé de Lapeyre. Mais surtout la balle réponse de Dimitri Szarzewski au staff du XV de France qui ne l'a pas appelé pour le prochain Tournoi des Six nations. Le talonneur a multiplié les prises d'initiatives et s'est retrouvé trois fois donc à la conclusion d'un beau travail du pack Ciel et Blanc.

"Je suis content par rapport au résultat et à ce qui a été mis en place par les joueurs en termes de concentration et d'application, se félicite Laurent Travers, l'entraîneur des avants du Racing-Métro.  On avait demandé aux joueurs d'être patients, de construire. Il ne fallait surtout pas tomber dans l'affolement, avec énormément de pression puisque tout le monde savait qu'il nous fallait les cinq points. Pour le moment, mathématiquement (le quart de finale) n'est pas acquis donc il faut rester vigilant. Pour ne pas dépendre des autres, on va faire ce qu'il faut à Northampton. On est le seul club invaincu dans la compétition, on va essayer de le rester, ce qui nous permettrait de recevoir ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant