Rugby: Clermont et le Racing passent, Biarritz battu

le
0

par Mathieu Baratas

PARIS (Reuters) - Malgré des entames de matches hésitantes, Clermont et le Racing-Métro ont réussi leur entrée en Coupe d'Europe de rugby en battant leurs adversaires respectifs, Llanelli (49-16) et le Munster (22-17), tandis que Biarritz a explosé sur la pelouse des Harlequins (40-13).

Loin d'être flamboyants en championnat, les Clermontois transcendés par l'Europe ont sorti leur meilleur rugby pour inscrire six essais face à un adversaire très vite réduit à quatorze.

Les Scarlets ont d'abord surpris les Clermontois grâce à un essai rapide du centre Jonathan Davies dès la 3e minute, transformé par l'ouvreur gallois Rhys Priestland, auteur également de deux pénalités et d'un drop.

Les Gallois se sont montrés aussi joueurs qu'indisciplinés et l'arbitre irlandais, Peter Fitzgibbon, n'a pas hésité à sortir le jaune à deux reprises pour le même joueur, l'ailier Morgan Stoddart (17e et 37e), pour des hors-jeu grossiers.

A 15 contre 14, les locaux ont viré en tête à la pause (16-13) grâce à une belle combinaison en touche conclue par un essai de l'ailier Sitiveni Sivivatu, transformé par Morgan Parra, également auteur de trois pénalités et quatre transformations.

Dès le retour des vestiaires, Clermont a pris un ascendant définitif en mêlée, concrétisé par un essai de pénalité, et dans le jeu à l'image de l'essai en bout de ligne de l'arrière Lee Byrne, décalé par Sivivatu.

L'ASM est allé chercher le bonus offensif quelques minutes plus tard grâce à l'essai du troisième ligne centre Damien Chouly avant d'en inscrire deux de plus par le flanker Julien Bonnaire et l'ailier Napolioni Nalaga, ce dernier transformé par Brock James.

Dans le même temps, le Leinster, double tenant du titre, a difficilement battu les Anglais d'Exeter (9-6) et laisse la première place de la poule 5 à son grand rival clermontois.

LE RACING ENTRE LES GOUTTES

Pour sa première délocalisation européenne au Stade de France, le Racing-Métro n'a pas fait le plein de spectateurs (25.000 environ) mais a surmonté non seulement les velléités adverses mais aussi une météo capricieuse qui a vu la pluie tomber sans discontinuer.

Les deux essais irlandais de Sean Dougall et Simon Zebo, transformés par Ronan O'Gara - également auteur d'une pénalité - et Ian Keatley, n'ont pas suffi à faire plier les hommes de Gonzalo Quesada pourtant menés de dix points après un quart de jeu.

Maxime Machenaud a inscrit un essai après un dribbling chanceux mais c'est surtout le pied de l'Anglais Olly Barkley, arrivé de Bath depuis deux semaines, qui a fait la différence avec une transformation et quatre pénalités.

Touché en fin de rencontre, Barkley a dû laisser la dernière pénalité de la rencontre à Mirco Bergamasco, qui s'est parfaitement acquitté de sa tâche.

Dans la poule 1, les Racingmen iront affronter les Saracens, impressionnants vainqueurs sur la pelouse d'Edimbourg (45-0), dès la semaine prochaine au Stade du Roi Baudouin de Bruxelles.

Biarritz, qui reste sur une série de quatre revers en Top 14, a rivalisé le temps d'une mi-temps (13-13 à la pause) chez les Harlequins grâce à un essai d'Arnaud Héguy et au pied de Julien Peyrelongue (huit points) avant de craquer devant les incessantes vagues anglaises.

L'attaque du champion d'Angleterre a transpercé à quatre reprises le rideau défensif biarrot par Danny Care, Rob Buchanan, Jordan Turner-Hall et Seb Stegmann, essais transformés par Nick Evans puis Ben Botica (3), auteur de quatre pénalités.

En revanche, vendredi soir, le Castres olympique s'est incliné lourdement 41-17 sur la pelouse de l'Ulster, finaliste malheureux de la dernière édition.

Malgré deux essais de ses ailiers Marc Andreu et Marcel Garvey, Castres n'a jamais été en mesure d'inquiéter les Irlandais plus puissants et mieux organisés qui ont inscrit quatre essais par Andrew Trimble, Paul Marshall (2) et Ruan Pienaar, qui a assuré le bonus offensif à la dernière minute.

Toulouse affrontera dimanche Leicester au Stadium tandis que le duel franco-français entre Toulon et Montpellier clôturera cette première journée de Coupe d'Europe.

Edité par Julien Prétot et Chrystel Boulet-Euchin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant