Rugby: carton plein pour les clubs français en Coupe d'Europe

le
0

PARIS (Reuters) - Le Stade Toulousain a conforté sa première place de poule et a continué sa marche vers un quart de finale de Coupe d'Europe à domicile par une victoire par 30 points à 14 et cinq essais à deux avec point du bonus offensif sur les Ospreys gallois.

Les deux autres clubs français engagés samedi se sont également imposés avec plus ou moins de difficultés, le RC Toulon contre Sale (17-6) et le Racing Métro contre Edimbourg (19-9).

Bien que jouant contre le vent, les Toulousains ont très vite mené au score pour mener 12-0 au quart d'heure de jeu grâce à deux essais.

Le premier a été marqué par le centre Florian Fritz, le second par Yannick Nyanga, capitaine du jour en l'absence de Thierry Dusautoir.

Les Toulousains ont subi un premier coup dur à la 18e minute lorsque Florian Fritz s'est blessé à la cheville gauche et a été remplacé par Gaël Fickou.

Les Ospreys ont commencé à réagir à la demi-heure de jeu et ont fini par marquer un essai par le Samoan Kahn Fotuali'I, transformé par l'ouvreur Dan Biggar (12-7).

Malgré l'aide du vent, les Toulousains ont dû attendre la 56e minute pour creuser l'écart sur un troisième essai.

La transformation de Luke McAlister a été repoussée par le poteau mais, cinq minutes plus tard, les Toulousains ont réussi le quatrième essai du bonus offensif sur l'une des nombreuses charges de Louis Picamoles, prolongée par le pilier Census Johnston.

Le cinquième essai, signé Yoann Huget, a consacré la victoire des Rouge et noir.

VICTOIRE SANS BONUS DE TOULON ET DU RACING

De son côté, Toulon a aussi confirmé sa première place de poule en battant Sale, lanterne rouge du championnat d'Angleterre (17-6).

Sous la pluie mancunienne et au terme d'un match laborieux, cette treizième victoire en quinze matchs toute compétitions confondues, n'a certainement pas été la plus jolie des Toulonnais.

Il a fallu attendre la 30e minute pour voir le premier essai de la rencontre, amorcé par une chandelle de Jonny Wilkinson récupérée par Fernandez Lobbe qui a volleyé le ballon à David Smith.

Fidèle à sa réputation, l'ailier a alors entamé un sprint foudroyant vers l'en-but et aplati son premier essai en H-Cup sous le maillot varois, non transformé par 'Wilko' (3-8).

De leur côté, les Sharks ont profité de la botte de Danny Cipriani qui a transformé deux pénalités en première période quand Jonny Wilkinson, lui, n'a pas été en réussite face aux perches, avec trois échecs.

En seconde partie de rencontre, pas de spectacle, le RCT a surtout fait preuve de pragmatisme, sous l'effet de la pluie et du vent. Les Varois ont occupé le terrain, conservé le ballon et laissé Wilkinson concrétiser au pied les deux pénalités sifflées contre les joueurs de Sale.

Le score final n'offre pas de bonus offensif à Toulon mais, avec 13 points, le RCT est premier de la poule 6, devant Sale, Montpellier et Cardiff.

Ces deux derniers ont rendez-vous dimanche et la défaite de Sale fait les affaires du MHR qui pourrait, en cas de victoire, récupérer la seconde place.

De son côté, le Racing Métro recevait Edimbourg et la défaite était interdite pour les hommes de Quesada s'ils voulaient continuer de rêver de la Coupe d'Europe.

Après une entame de match plutôt bonne des Franciliens et un bel essai collectif concrétisé par Juan Imhoff à la 19e minute, les Ecossais ont gardé la main sur le ballon une demi-heure durant, sans pour autant prendre de points.

Il a fallu attendre la 61e minute pour que le RM92 retrouve un peu de réussite, avec un essai d'Eddy Ben Arous, bien aidé par le pack d'avants, mais insuffisant pour prendre le bonus offensif.

Cette victoire ne suffit pas puisqu'elle ne permet pas aux Ciel et Blanc de récupérer la seconde place de la poule 1, le Munster s'étant imposé face aux Saracens (15-9).

Jean-Paul Couret et Cécile Grès, édité par Simon Carraud et Julien Dury

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant