Rugby-Canal + conserve les droits du Top 14

le
0

* Canal versera 74 millions d'euros par saison * Canal+ et BeIN Sports ont bataillé ferme pour obtenir des droits * Discussions en cours sur les droits de la Pro D2 (Actualisé avec précisions) par Gwénaëlle Barzic PARIS, 20 janvier (Reuters) - La Ligue nationale de rugby (LNR) a annoncé lundi qu'elle attribuait de nouveau au groupe Canal + l'exclusivité des droits de retransmission à la télévision des quatre prochaines saisons du Top 14 de rugby au terme d'un processus d'enchères long et disputé, émaillé de plusieurs rebondissements. Le montant des droits versés par Canal+ s'élève à 74 millions d'euros par saison, précise l'instance dirigeante du rugby français dans un communiqué. Les autres matches seront proposés sur Rugby+. Lors de chaque journée, au minimum trois matches décalés seront diffusés sur Canal+/Canal+ Sport, dont les deux meilleurs matches sur Canal+. La décision de la LNR clôt un long feuilleton ayant pour toile de fond la rivalité entre les chaînes payantes Canal+ et BeIN Sports pour décrocher les droits de retransmission des compétitions sportives les plus attractives. Dernier épisode en date, l'Autorité de la concurrence avait demandé fin juillet à la LNR de remettre en jeux l'essentiel des droits du Top 14 qui venaient d'être attribués six mois plus tôt à Canal+. ID:nL6N0Q53U3 Saisie en urgence par les chaînes BeIN Sports, propriétés des Qataris d'Al Djazira, l'Autorité avait à l'époque estimé que les modalités de négociation et de conclusion de l'accord entre la Ligue et Canal+ étaient "susceptibles de révéler une entente anticoncurrentielle". La décision a fait l'effet d'un coup de massue pour la LNR qui avait réussi un joli coup en cédant les droits de sa compétition à la chaîne cryptée pour 355 millions d'euros, le double de ce qu'elle versait précédemment, faisant du Top 14 le championnat le plus cher dans l'univers du ballon ovale. ID:nL5N0KP0IL Pour réussir ce pari, la LNR avait dénoncé, comme le lui permettait une clause, le contrat qui la liait au numéro un français de la télévision payante jusqu'à la fin de la saison 2015-2016 afin de lancer un nouvel appel d'offres. Les discussions avec Canal+, filiale du groupe Vivendi VIV.PA , avaient un temps viré au bras de fer avant qu'un compromis soit trouvé au début de l'année 2014 mais c'était sans compter le recours du candidat malheureux BeIN Sports devant l'Autorité de la concurrence. La LNR a par ailleurs reçu cinq offres, de diffuseurs payants et gratuits, pour la diffusion de la PRO D2 (seconde division) à compter de la saison 2015/2016. Elle a précisé qu'elle allait désormais entrer en discussion avec chacune des chaînes concernées. (Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant