Rugby-Brice Dulin "heureux, fier et flatté"

le
0

par Cécile Grès

MARCOUSSIS, Essonne (Reuters) - Brice Dulin a franchi le stage de qualification et sera samedi, à 22 ans, un des nouveaux visages du XV de France qui rencontrera l'Australie, sans doute même comme titulaire.

Lundi, au Centre National de Rugby de Marcoussis, l'arrière de Castres ne cachait pas sa satisfaction de faire partie des 23 joueurs désignés dimanche soir pour être inscrits, sauf accident, sur la feuille de match du premier test de novembre.

Brice Dulin a déjà connu deux sélections mais c'était loin du public français, lors de tests en Argentine que n'avaient même pas retransmis les grandes chaînes de télévision françaises.

Les amateurs de rugby vont donc découvrir le joueur dont les seules images se limitent à ses apparitions pour Agen, l'année dernière et Castres cette saison.

Brice Dulin ne peut donc se targuer d'une grande expérience internationale. "Je retrouve quelques automatismes mais je compte encore sur les vieux et leur bienveillance pour m'intégrer", a-t-il déclaré à la presse.

Avec Jocelino Suta, néophyte en sélection mais qui aura 30 ans le 18 novembre, Yannick Forestier, lui aussi novice, ou Maxime Machenaud, une sélection, Brice Dulin est un des rares nouveaux venus de la liste.

D'autres comme Eddy Ben Arous, Vincent Martin, Gaël Fickou, Pierrick Gunther, Sébastien Vahaamahina ou encore Jules Plisson ont quitté Marcoussis lundi matin.

"J'ai de la chance. Je suis bien sûr déçu de voir les copains partir mais ça permet aussi de prendre conscience de l'opportunité qu'on me donne", explique l'arrière de 22 ans.

"2012 est définitivement une très belle année pour moi."

"RÉVÉLATION DU TOP 14

L'Agenais d'origine a quitté sa terre natale et le SUA cette année pour rejoindre Castres.

"Je ne m'attendais pas à jouer autant, sachant que Romain Teulet reste la référence à mon poste. Ensemble, on se tire la bourre gentiment", dit-il.

Son intégration s'est faite avec un naturel presque surprenant.

"Je suis né à Agen, j'y ai ma famille, mes potes. Donc forcément, quand je suis parti, j'appréhendais quelque peu. J'ai déménagé le mercredi, le lundi, j'étais à l'entraînement, raconte-t-il. Et puis, très vite, j'ai eu l'impression d'être à Castres depuis dix ans."

Sa saison en club reste d'ailleurs sa meilleure préparation à l'équipe de France. Il a en effet appris à Castres à gérer la concurrence et l'intensité du jeu.

"Ça joue beaucoup, nos séquences sont rythmées et très longues donc je gagne en endurance et en puissance, même si j'ai encore beaucoup à apprendre", précise-t-il.

Beaucoup à apprendre, certes, mais il a déjà été distingué à la Nuit du rugby 2012 par le titre de révélation du Top 14 de la saison 2011-2012.

Cet honneur renforce un peu plus son sourire, greffé constamment sur son visage.

"Je suis heureux, fier et flatté, dit-il. En ce moment, j'ai beaucoup de chance. Je me sens bien, physiquement et mentalement."

Sur la préparation du match de samedi face à l'Australie, Brice Dulin est lucide.

"On va devoir faire en une semaine ce qu'ils ont fait en cinq mois mais je crois qu'on a l'habitude. L'Australie, c'est le top du rugby. Ils ont quand même bien rivalisé avec les All Blacks pendant le Four Nations et c'est la seconde nation au classement IRB."

Edité par Jean-Paul Couret et Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant