Rugby: Bleus et Blacks en quête de résultat

le
0
LE XV DE FRANCE ET LES ALL BLACKS EN QUÊTE DE RÉSULTAT
LE XV DE FRANCE ET LES ALL BLACKS EN QUÊTE DE RÉSULTAT

par Greg Stutchbury

WELLINGTON (Reuters) - Le Néo-zélandais Steve Hansen a résisté à la tentation du changement, alors que le Français Philippe Saint-André a remanié son équipe, mais tous deux seront confrontés au même besoin de résultat, samedi, à Christchurch.

Les deux sélectionneurs ont clairement formulé leur objectif lors de l'annonce de leur sélection pour le second test de la tournée du XV de France en Nouvelle-Zélande.

"Nous n'avons pas vraiment envisagé de faire de changements. À cette époque de l'année, on a plutôt besoin de continuité ou, dans ce cas, de progrès", a dit Steve Hansen.

"J'ai envie que pour les joueurs on puisse valider tout l'investissement donné sur le terrain parce que, là, ça passe par des résultats", a souligné Philippe Saint-André.

Le premier test de la tournée joué samedi dernier à l'Eden Park d'Auckland n'a donc satisfait personne, ni les All Blacks, vainqueurs 23-13, ni les Français, vaincus honorables mais frustrés.

Steve Hansen a ainsi été confronté à une campagne pour le remplacement de l'arrière Israel Dagg par l'ailier Ben Smith, avec pour conséquence la titularisation du perce-muraille Rene Ranger sur l'aile droite.

L'autre joueur en question était le demi d'ouverture Aaron Cruden, qui ne parvient toujours pas à assumer le rôle de Dan Carter. Comme Dagg, il a été maintenu.

Comme pour souligner que "progresser" serait pour lui une obligation pour certains de ses titulaires, Steve Hansen a placé d'autres joueurs en embuscade sur le banc des remplaçants.

Rene Ranger sera de ceux-là avec le talonneur Andrew Hore, le pilier Tony Woodcock, l'ouvreur Beauden Barrett et le demi de mêlée Piri Weepu.

"RETROUVER DU FLAIR"

Côté français, Philippe Saint-André a fait tourner comme il était prévisible en raison de l'arrivée tardive des finalistes castrais et toulonnais du Top 14 et du match de semaine, gagné 38-15, mardi, contre les Auckland Blues.

Le sélectionneur a effectué quatre changements de joueur et une permutation de poste.

Frédéric Michalak, à l'ouverture, le troisième ligne d'origine sud-africaine et néophyte, Bernard Le Roux, le pilier Nicolas Mas et le deuxième ligne Christophe Samson sont les nouveaux titulaires.

Ils remplacent Camille Lopez, jugé trop tendre, Fulgence Ouedraogo, blessé, Luc Ducalcon et Sébastien Vahaamahina.

Maxime Médard et Yoann Huget permutent entre aile et arrière.

Philippe Saint-André a expliqué le retour de Michalak en n°10 alors que qu'il avait laissé prévoir son passage en n°9 par le fait que le joueur de Toulon "a du talent, beaucoup de flair et est un buteur de classe internationale".

"Nous avons besoin d'améliorer ce qui n'a pas marché le week-end dernier. Nous avons manqué d'efficacité et nous espérons que Michalak nous l'apportera", a-t-il déclaré au groupe de presse Fairfax Media.

Le sélectionneur a souligné qu'il espérait que son équipe progresserait de 20% car il s'attendait à ce que les All Blacks haussent leur niveau de jeu.

"Nous croyons en ces garçons, nous croyons en leur talent mais ils ont besoin de progresser et de progresser rapidement", a-t-il déclaré à Reuters.

"Nous essayons de jouer un rugby constructif. Je ne crois pas que l'on puisse jouer au niveau international à partir des phases statiques, du jeu au pied et de la défense, nous essayons donc d'utiliser cette nouvelle génération pour être plus ambitieux et retrouver du flair".

Jean-Paul Couret pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant