Rugby : après sa défaite face à Lyon (17 - 20), le Racing n'a plus rien d'un grand

le , mis à jour à 09:56
0
Rugby : après sa défaite face à Lyon (17 - 20), le Racing n'a plus rien d'un grand
Rugby : après sa défaite face à Lyon (17 - 20), le Racing n'a plus rien d'un grand

Dans une ultime crispation, le public de Colombes a hurlé son dépit. Le champion de France 2016 a été croqué chez lui par le LOU (20-17), qui prend, au moins provisoirement, la tête du classement, et il n'y a rien à redire. Les Franciliens ont beaucoup subi et leur rébellion a été bien trop tardive. Le Racing est un roi éphémère qui a perdu sa couronne faute d'en avoir pris soin et qui court après désormais. Un roi pas vraiment habité par son rôle tout au long de la saison dernière au point de sortir de la route à répétition. Un souverain déchu, n'ayant plus en bouche que le goût amer des rêves évanouis. Les Ciel et Blanc ont tellement brillé lors d'une nuit étoilée sur un rivage d'Espagne qu'aujourd'hui encore, quinze mois plus tard, ils semblent ternes, gris, sans âme. « Et pas intelligents, ajoute Ronan O'Gara, l'entraîneur adjoint. En rugby, quand on manque d'intelligence, on n'a aucune chance. Bravo aux Lyonnais mais on leur a facilité la tâche en dormant pendant un long moment aussi. Le match à Clermont était un leurre (NDLR : défaite 23-21 la semaine dernière) car on aurait dû gagner. Le fait d'avoir perdu prouve que nous ne sommes pas une grande équipe et ça s'est vérifié ce soir (hier). » Le sacre de Barcelone, ce titre de champion de France que les Racingmen convoitent chaque saison, standing oblige, est loin désormais. Très loin. Et ils doivent le reconquérir à tout prix. Parce qu'un palais les attend dans moins de deux mois, leur nouvelle maison, cette U Arena qui les fait tant saliver. Le 22 ou le 23 décembre, ils y entreront contre Toulouse, sans couronne sur la tête. Or on ne conçoit pas une si belle demeure, un si beau bijou pour une troupe anonyme, qui regarde par dessous les trophées qui pleuvent sur les autres.

A LIRE AUSSI

>>Tous les résultats et classements

Le LOU semble plus fringant

 

Carter, sa plus grande star, est au repos. Son corps ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant