Rudy Gestede : " Sherwood est un coach émotif "

le
0
Rudy Gestede : " Sherwood est un coach émotif "
Rudy Gestede : " Sherwood est un coach émotif "

Trois ans après, Rudy Gestede revient en Premier League. Avec une touffe et beaucoup de talent. Entre-temps, l'attaquant franco-béninois - passé par Cardiff - a fait ses classes à Blackburn, en Championship, s'attirant les faveurs d'Aston Villa. Bonne pioche, le gaillard vient de claquer un doublé à Anfield. "Rudy, Rudy, Rudy, Rudy ! Ahaa-ahaa-aaaa..."

Tu as signé à Aston Villa le 31 juillet dernier, mais les fans ont déjà concocté une chanson (sur l'air de Ruby, des Kaiser Chiefs) pour toi. Ça doit te faire plaisir ! 

La chanson, je ne l'ai pas encore vue, mais en effet, mon entourage m'en a parlé. C'est agréable de savoir que les supporters sont derrière moi. J'apprécie. Si c'est la première fois ? À Cardiff, je n'ai pas beaucoup joué, donc les supporters n'ont pas fait de chanson (rires), mais en revanche à Blackburn, j'en avais bien une.

Aston Villa fan with a new song for striker Rudy Gestede.
pic.twitter.com/j1kLcz6XBh

— Football Chants (@FootyFansChants) 14 Septembre 2015
Idrissa Gueye, Jordan Amavi, Jordan Ayew, Jordan Veretout, Charles N'Zogbia, toi Les Villans commencent à devenir un repaire de francophones. Ça a facilité ton intégration ? Il y a aussi l'ex-Valenciennois Carlos Sánchez. Cela fait une bonne petite communauté francophone. C'est toujours sympa de parler français et d'être tenu au courant de l'actualité du championnat de France - que je suis plutôt de loin. Mais changer de ville, ce n'est pas un problème pour moi. C'est ma cinquième année en Grande-Bretagne, comme je parle correctement anglais depuis un moment, je n'ai pas connu de souci d'intégration de ce côté-là. De temps en temps, c'est plaisant d'échanger en français, mais il ne faut pas pour autant rester simplement entre nous et s'écarter du groupe.
Justement, est-ce que le vestiaire est divisé ? Naturellement, on a tendance à se rassembler entre francophones. Ce n'est pas pour ça que ça crée un différend avec le reste du groupe. Charles N'Zogbia, Jordan Ayew et moi parlons anglais. Les autres ont un peu plus de mal, mais ils font des efforts. Ça va de mieux de mieux. 


Ton entraîneur, Tim Sherwood, est arrivé au club en février dernier alors que l'équipe était dans la zone rouge. Il a réussi à…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant