Rubygate : Berlusconi acquitté en appel

le
0
Rubygate : Berlusconi acquitté en appel
Rubygate : Berlusconi acquitté en appel

Silvio Berlusconi a été acquitté ce vendredi par la Cour d'appel de Milan dans le cadre de l'affaire du Rubygate, qui lui avait valu en première instance une peine de sept ans de prison pour prostitution et abus de pouvoir. Après deux ans de procès, la justice avait également prononcé à l'encontre de l'ancien chef du gouvernement italien une interdiction à vie d'exercer toute fonction publique. Toutefois, le parquet peut encore se pourvoir en cassation dans cette affaire.

Les trois juges de la Cour d'appel ont délibéré pendant près de trois heures avant de rendre leur arrêt, contraire au réquisitoire du parquet qui réclamait la confirmation de cette peine de sept ans de prison. «C'est un arrêt qui va au delà de nos attentes les plus optimistes», a réagi immédiatement après l'acquittement l'un des avocats de Silvio Berlusconi, Me Franco Coppi.

Sur l'abus de pouvoir, les magistrats ont estimé qu'«il n'y avait pas de délit, faute de preuves». Sur la prostitution, ils ont souligné que «les faits reprochés ne constituaient pas un délit». Les motivations des juges seront publiées dans un délai de trois mois, a ajouté la cour. Selon l'avocat, les juges auraient entendu la défense de l'ex-Cavaliere qui a toujours affirmé ignorer l'âge de Ruby, 17 ans au moment des faits. Concernant l'abus de pouvoir, Me Coppi a estimé que «c'était plus simple (à juger, ndlr), puisque les faits étaient inexistants».

Travaux d'intérêt général dans un centre pour malades d'Alzheimer

Silvio Berlusconi était absent du tribunal car il se trouvait à Cesano Boscone, près de Milan, dans un centre pour personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Il y purge sous forme de travail d'intérêt général (TIG) sa peine d'un an de prison pour fraude fiscale dans l'affaire Mediaset.

A sa sortie du centre, vendredi matin, alors que l'arrêt de la cour était déjà connu, l'ex-Cavaliere n'a pas fait de déclarations à la presse, se ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant