Ruben, 8 ans, du mutisme aux algorithmes

le
0
Ruben, 8 ans, du mutisme aux algorithmes
Ruben, 8 ans, du mutisme aux algorithmes

C'est un petit moineau à la tignasse désordonnée, où jamais aucun coiffeur n'a pu glisser ses ciseaux. Des grands yeux noirs, des gestes un peu saccadés, 26 kg tout mouillé. Ruben vient d'avoir 8 ans, et dans le regard gonflé d'amour de sa maman, il y a huit ans de nuits blanches, de questions, de batailles, de colères, de victoires. « Je suis crevée », lâche simplement Olivia Cattan, qui publie ? en même temps qu'elle lance sa campagne contre l'indifférence ? un très beau témoignage baptisé « D'un monde à l'autre ». Elle découpe calmement les cerises préférées de son fils en petits quartiers. « J'en veux six », lui intime-t-il. Elle obtempère. Ruben mange, Ruben parle. C'est encore un peu haché, mais on est loin de l'enfant mutique qui éructait des mots isolés, était incapable de dire « je », n'avalait que des purées mixées, ne dormait pas la nuit, hurlait au moindre coup de sonnette? « Bon, c'est sûr, quand il me dit le matin : Maman, est-ce que tu peux mettre le pantalon que tu portais le 3 novembre?, je ne peux pas ignorer que j'ai un enfant différent? mais il a fait tant de progrès! »

Ce petit dernier, né plusieurs années après ses deux grandes s?urs, ses parents l'ont toujours vu comme un cadeau. Un peu trop calme peut-être dans son berceau? Quand se dit-on qu'il y a quelque chose qui cloche? Difficile pour eux de le préciser. Longtemps, ils se sont renvoyés mutuellement leurs doutes : « Mais non, tu t'inquiètes pour rien, il parlera bien un jour? » Puis surviennent les réactions dérangeantes, ces jeux répétitifs que le petit garçon fait dans son coin, avec un calme mécanique inversement proportionnel aux crises piquées au supermarché. A 3 ans, il ne parle pas. A 4 ans, il ne parle toujours pas. Entre-temps, sa maman écume Internet, finit par tourner en rond autour d'un mot qu'elle n'a pas envie de lire : autisme.

Le livre raconte avec justesse ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant