RTT: la France divisée en deux blocs

le
0
Les pro-35 heures ne constituent pas un bloc uniforme. Le clivage s'observe entre actifs et non-actifs mais la différence de statut joue également.

Acquis social pour la gauche. Chiffon rouge pour la droite. Les 35 heures divisent les Français autant qu'elles opposent les politiques. La réduction du temps de travail est un thème très clivant. Elle est surtout un marqueur bien plus politique que social. Pour l'instant, l'attachement aux 35 heures est devenu majoritaire dans l'opinion. Interrogés par l'Ifop en janvier 2011, ils étaient 52 % à vouloir les maintenir, contre seulement 43 % en août 2004. À l'occasion du premier tour de la présidentielle, le 22 avril dernier, la proportion est même grimpée à 57 %, selon un sondage OpinionWay.

Bien entendu, les pro-35 heures ne forment pas un bloc uniforme. Le clivage se fait entre les actifs et les non-actifs, principalement les retraités, qui sont très majoritairement (55 %) opposés aux 35 heures, entre les sa...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant