RSI, taxe d'habitation... les annonces d'Edouard Philippe pour le pouvoir d'achat

le
0
RSI, taxe d'habitation... les annonces d'Edouard Philippe pour le pouvoir d'achat
RSI, taxe d'habitation... les annonces d'Edouard Philippe pour le pouvoir d'achat

Edouard Philippe n'a pas été avare en annonces ce mardi après-midi. Pendant un peu plus d'une heure, le Premier ministre a égrené une séries de mesures, dont plusieurs touchent au pouvoir d'achat des Français. Suppression du RSI, augmentation du minimum vieillesse, réforme de la taxe d'habitation... On fait le point. 

Une hausse de la prime d'activité... Durant sa campagne, Emmanuel Macron avait promis d'augmenter de 50% le montant de la prime d'activité, versée aux travailleurs aux revenus modestes. Edouard Philippe a annoncé que celle-ci serait bien augmentée. «Le message aux Français est clair : le travail doit payer», a-t-il estimé devant les députés, sans donner plus de détails sur cette hausse. Créée en janvier 2016 pour remplacer le RSA-activité et la Prime pour l'emploi (PPE), la prime d'activité a été perçue par près de 2,4 millions de foyers en moyenne chaque mois l'année dernière.

 

LIRE AUSSI

> Edouard Philippe : tout ce qu'il faut retenir de son discours de politique générale

... et une baisse de la taxe d'habitation reportée. La réforme de la taxe d'habitation devait initialement entrer en vigueur entre 2018 et 2020. Elle devra attendre encore un peu. Le Premier ministre a affirmé que cette réforme sera mise en oeuvre «d'ici la fin du quinquennat». «La taxe d'habitation est aussi nécessaire aux budgets locaux qu'elle est injuste dans son calcul et son évolution pour les contribuables», a poursuivi le Premier ministre, sans toutefois donner de calendrier plus précis. L'objectif de cette réforme est d'exonérer tous les foyers déclarant un revenu fiscal de référence inférieur à 20 000 euros, soit plus de 77% des foyers. 

Lunettes, soins dentaires et aides auditives sans reste à charge. C'est une autre mesure qui devrait être effective «d'ici la fin du quinquennat». Edouard Philippe a promis que les Français ne devront plus payer de reste à charge pour les lunettes, les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant