RSA : quand "la politique sociale de la France n'est plus financée"

le
16
Le RSA se divise en une partie socle, financée par les départements et un complément « activité », financé par l'État. Il doit être remplacé par la prime d'activité à partir de l'année prochaine.
Le RSA se divise en une partie socle, financée par les départements et un complément « activité », financé par l'État. Il doit être remplacé par la prime d'activité à partir de l'année prochaine.

« Aujourd'hui, la politique sociale de la France n'est plus financée. » L'affirmation de l'Association des départements de France (ADF), vendredi dans un communiqué, fait froid dans le dos. Mais elle n'est pas totalement infondée.

Lorsqu'il a transféré le RSA aux départements en 2004, pour gérer les programmes d'insertion des bénéficiaires au plus près des réalités de terrain, l'État leur a alloué parallèlement une fraction de la taxe intérieure sur les produits pétroliers. Une recette a priori dynamique. De 2004 à 2008, le taux de couverture des dépenses du RSA par cette recette (et par le modeste Fonds de mobilisation départementale pour l'insertion) a augmenté de 92,2 % à 95,2 %, selon les chiffres de l'Observatoire national de l'action sociale. Mais il s'est ensuite effondré à 71,3 % en 2013, avec la crise et l'explosion de bénéficiaires du RSA que cette dernière a entraînée. Depuis, la situation continue de se dégrader. Selon le dernier rapport de la Cour des comptes sur les finances publiques locales publié mardi, les dépenses de RSA ont encore explosé de 9,2 % l'année dernière !

Des augmentations de RSA pas totalement financées

La crise n'est pas la seule responsable de cette situation devenue intenable. L'État a encore aggravé le problème lorsqu'il a décidé, avec les meilleures intentions du monde, de revaloriser le RSA de 10 % au-dessus de l'inflation en cinq ans, de 2013 à 2017, dans...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • philotim le samedi 17 oct 2015 à 14:38

    Bien dit !

  • bearnhar le samedi 17 oct 2015 à 12:03

    Si les départements n'ont plus l'argent pour payer certaines choses, et bien qu'ils ne les paient plus ! Et enfin les pauvres se révolteront. En leur maintenant la tete tout juste hors de l'eau, ils ne les aident pas du tout au contraire. La seule aide valable dans la vie, c'est de n'avoir rien à demander à personne, de travailler et de pouvoir en vivre. Tous les impots locaux devraient etre autoritairement bloqués depuis belle lurette.

  • philotim le samedi 17 oct 2015 à 10:02

    Si une rivière ne délivre pas assez d'eau pour faire vivre tout un village. Vous faites quoi ? Vous diminuez l'eau des villageois jusqu'à qu'ils meurent de soif ou bien vous aller jusqu'à la source de la rivière pour voir d'où vient le pb ?

  • M8252219 le samedi 17 oct 2015 à 09:27

    Aucune réforme valable pour réduire le déficit de l'état le résultat est là. Réduire de moitié le nombre des parlementaires . Supprimer le sénat . Supprimer les statuts spéciaux POUR L'ÉGALITÉ ENTRE CITOYENS. La retraite à 65 ans POUR TOUS et sur les mêmes bases. 3 jours de délai de carence en arrêt maladie POUR TOUS. Réduction du nombre de fonctionnaires administratifs de 500 000 .

  • philotim le samedi 17 oct 2015 à 08:32

    La rapport avec asselineau c'est la montée de la dette due aux remboursement des intérêts d'une monnaie qui n'est plus souveraine d'où la décentralisation des régions qui ne peuvent plus payer... Là je fais simple. Renseignez vous sur l'origine de la dette européenne. Les explications ne manquent pas sur youtube.

  • tchazard le samedi 17 oct 2015 à 02:47

    L'Euro est un outil pour les bànquiers globaux, d'ailleurs il est soumis au marché , pour qu'ils puissent créer une trappe à dettes monstrueuse et vivre des rentes des intérêts.. .pour le reste pour les européens c'est un désastre.

  • Cambio17 le vendredi 16 oct 2015 à 20:42

    Qui a inventé le RSA ? Martin Hirch qui s'est fait parachuter aux Hôpitaux de Paris ! Avant le RMI a été inventé par Rocard pour faire sortir des statistiques plein de chômeurs en fin de droit... Merci les politiques !

  • d.e.s.t. le vendredi 16 oct 2015 à 19:46

    Le RSA est une injure à tous ceux qui bossent, sans forcément aimer ça!

  • pepitobo le vendredi 16 oct 2015 à 19:27

    le dépot de bilan de la france est proche!!

  • umrk le vendredi 16 oct 2015 à 19:21

    Asselineau est le seul homme politique français qui ne traite pas les électeurs comme des imbéciles, et prend la peine d'argumenter. Mais cela nécessite deux heures d'écoute, c'est beaucoup plus simple d'écouter les petites phrases de nos bateleurs de foire .... Mais tout n'est pas perdu : le site de l'UPR est le plus visité de tous les partis politiques français ...