RSA : les systèmes en vigueur en Europe

le
0
Pour remettre les chômeurs au travail, la plupart de nos voisins européens ont récemment durci leurs politiques de solidarité et mis en place une série de mesures ciblées.

Au Portugal, le prochain premier ministre de centre droit, Pedro Passos Coelho, vainqueur des élections dimanche, propose de créer un «tribut solidaire», qui imposerait aux bénéficiaires d'allocations chômage ou de minima sociaux de travailler pour la communauté afin de «faciliter» leur réinsertion sur le marché du travail.

En Espagne, les chômeurs doivent signer un «engagement d'activité» lors du dépôt de leur dossier. La durée d'indemnisation varie de quatre mois à deux ans. Depuis février, les chômeurs en fin de droit ne touchent plus rien. Le gouvernement prépare un plan pour lutter contre le travail au noir, qui concernerait quatre millions de personnes... le nombre de demandeurs d'emploi que compte le pays.

En Allemagne, ce sont les sociaux-démocrates du chancelier Gerhard Schröder, qui, entre 2003 et 2005, ont procédé à une refonte en profondeur du marché de l'emploi. Sous le mot d'ordre Fordern und Fördern («exiger et encourager»), le volet

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant