RPT-Zone euro/Indicateurs-L'inflation se maintient à 0,2%, plus forte que prévu

le , mis à jour le
0

(Répétition avec la date) BRUXELLES, 31 août (Reuters) - Principaux indicateurs macroéconomiques de la zone euro publiés ce mois-ci : * L'INFLATION SE STABILISE À 0,2% EN AOÛT L'inflation dans la zone euro est restée inchangée en août, à +0,2% sur un an, malgré les pressions à la baisse exercées par le recul des prix de l'énergie, montrent les données en première estimation publiées lundi par Eurostat. Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à une progression des prix moindre, de 0,1%. Hors énergie et produits alimentaires non transformés, ce que la Banque centrale européenne (BCE) qualifie d'inflation de base, la hausse des prix dans la zone euro a été de 0,9% sur un an en août, comme en juillet. Les prix de l'énergie ont chuté de 7,1% alors que ceux des produits alimentaires non transformés ont progressé de 2,3%. Tableau ID:nB5N0P801U * LE SENTIMENT ÉCONOMIQUE MEILLEUR QUE PRÉVU EN AOÛT 28 août - L'indice du sentiment économique dans la zone euro a progressé à 104,2 en août après 104,0 en juillet, a annoncé vendredi la commission européenne. Les économistes interrogés par Reuters l'attendaient à 103,8. L'indice du climat des affaires s'est en revanche légèrement dégradé, à 0,21 après 0,41 (révisé) en juillet. Les économistes attendaient cet indice à 0,34 pour le mois d'août. Tableau ID:nB5N0ZA01Q * CRÉDIT AU SECTEUR PRIVÉ ET MASSE MONÉTAIRE M3 EN HAUSSE 27 août - Le crédit aux entreprises et aux ménages et de la masse monétaire M3 ont augmenté légèrement plus que prévu en juillet, a annoncé jeudi la Banque centrale européenne (BCE). Le crédit au secteur privé a ainsi progressé de 0,9% et la masse monétaire M3 de 5,3%. Les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé respectivement +0,8% et +4,9%. La BCE n'a pas donné le chiffre de la moyenne mobile sur la période mai-juillet. * INDICE DE CONFIANCE DU CONSOMMATEUR ESTIMÉ À -6,8 EN AOÛT 21 août - L'indice de confiance du consommateur dans la zone euro est légèrement remonté en août, montre la première estimation publiée vendredi par la Commission européenne. Il est repassé à -6,8 après -7,1 le mois dernier. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de -6,9. Pour l'ensemble de l'Union européenne, l'indice "flash" de confiance augmente lui aussi de 0,3 point, à -4,6. Détail: http://bit.ly/1JmRXAt * PROGRESSION DE L'EXCÉDENT COMMERCIAL À 26,4 mds 17 août - L'excédent commercial de la zone euro s'est établi à 26,4 milliards d'euros en juin, après le montant de 18,8 milliards d'euros enregistré en mai, en nette progression par rapport aux 16,0 milliards d'euros affichés en juin 2014, a annoncé lundi Eurostat. Les exportations ont progressé de 12% sur un an à 182,7 milliards d'euros, tandis que les importations ont augmenté de 7%, à 156,4 milliards d'euros. Sur un mois, en données ajustées des variations saisonnières, la hausse des exportations s'élève à 1,4% et celles des importations à 1,2%. Pour le premier semestre, l'excédent commercial de la zone euro atteint 115 milliards d'euros, contre 76,4 milliards d'euros sur la même période l'an dernier. Tableau de la statistique : ID:nB5N0YY029 * LA CROISSANCE UN PEU PLUS FAIBLE QU'ATTENDU AU T2 14 août - La croissance économique de la zone euro a été légèrement inférieure aux attentes au deuxième trimestre, montre la première estimation du produit intérieur brut (PIB) publiée vendredi par Eurostat. Le PIB des 19 pays ayant adopté la monnaie unique a progressé de 0,3% sur la période avril-juin par rapport aux trois mois précédents, donnant une croissance de 1,2% en rythme annuel. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une croissance de 0,4% d'un trimestre sur l'autre et de 1,3% sur un an. La première estimation du PIB de la zone euro est publiée deux jours après des statistiques montrant que la production industrielle de la région s'est contractée plus qu'attendu en juin. La première économie de la région, l'Allemagne a en outre fait état vendredi d'une croissance de 0,4%, un peu moins soutenue qu'anticipé, et la deuxième, la France, a vu son PIB stagner au deuxième trimestre alors que les économistes tablaient en moyenne sur une hausse de 0,2%. ID:nL5N10P0Z2 ID:nL5N10P156 Tableau : ID:nB5N0YY021 * L'INFLATION RESTE BIEN EN DEÇÀ DE L'OBJECTIF DE LA BCE 14 août - L'inflation annuelle de la zone euro est restée stable en juillet, a annoncé vendredi l'institut de la statistique Eurostat, et elle reste ainsi très éloignée de l'objectif de la Banque centrale européenne (BCE), qui est d'un peu moins de 2%. Les prix de détail des Dix-Neuf ont augmenté de 0,2% sur 12 mois à fin juillet, comme en juin, Eurostat confirmant son estimation initiale publiée il y a deux semaines. Par rapport à juin, les prix de détail ont baissé de 0,6% en juillet, en raison surtout d'une baisse des prix de l'énergie, du lait, des oeufs et du fromage. Les restaurants, les cafés, le tabac et les locations ont exercé la principale pression haussière sur les prix le mois dernier, a précisé Eurostat. En excluant les éléments les plus volatils que sont l'énergie et les produits alimentaires non transformés, les prix ont baissé de 0,6% par rapport à juin et augmenté de 0,9% par rapport à juillet 2014. Tableau : ID:nB5N0YY020 * RECUL PLUS MARQUÉ QUE PRÉVU DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE 12 août - La production industrielle dans les 19 pays qui se partagent l'euro a baissé plus que prévu en juin avec un repli net dans les trois premières économies de la zone - l'Allemagne la France et l'Italie. La production industrielle en zone euro a reculé de 0,4% d'un mois sur l'autre en juin alors que les analystes attendaient une baisse de 0,2%, montrent les données publiées mercredi par Eurostat. La baisse pour le mois de mai a été révisée, de -0,4% à -0,2%. Sur an, la production industrielle dans l'union monétaire est en hausse de 1,2%. Pour le mois de juin, les mauvais élèves sont donc l'Allemagne, la France et l'Italie, et dans une moindre mesure l'Irlande et la Grèce. En Finlande, aux Pays-Bas, en Slovaquie et en Espagne, la production industrielle a progressé en juin par rapport au mois de mai. Tableau: ID:nB5N0YY01Y * UN SENTIMENT DES INVESTISSEURS ET DES ANALYSTES À PEINE ALTÉRÉ 10 août - Le sentiment des investisseurs et des analystes s'altère en août, mais très peu, ce qui laisse penser que la zone euro est en mesure de résister au ralentissement économique mondial et aux incertitudes qui demeurent quant au sort de la Grèce. L'indice Sentix le mesurant, calculé à l'issue d'une enquête menée auprès de 1.002 investisseurs du 6 au 8 août, ressort à 18,4 contre 18,5 en juillet et un consensus Reuters le donnant à 20,2. "En dépit des incertitudes mondiales, l'économie de la zone euro semble en bonne forme", dit Manfred Hübner, de Sentix. Les investisseurs appréhendent un peu mieux la situation actuelle, comme le montre le sous-indice afférent, ressorti à 15,3, au plus haut depuis juillet 2011, tandis qu'au contraire le sous-indice mesurant les anticipations a glissé à 21,5 contre 22,3, conséquence d'une économie mondiale qui tourne au ralenti. * LES VENTES AU DÉTAIL INFÉRIEURES AUX ATTENTES EN JUIN 5 août - Le volume des ventes du commerce de détail a baissé de 0,6% en juin par rapport à mai dans la zone euro, selon les données publiées mercredi par Eurostat. Ce recul est deux fois supérieur à l'estimation moyenne des économistes interrogés par Reuters. Sur un an, les ventes au détail affichent une progression de 1,2%, là encore inférieure au consensus qui était à +1,9%. Les chiffres de mai ont été révisées à +0,1% sur un mois et +2,6% sur un an au lieu de +0,2% et +2,4% initialement annoncé. Tableau ID:nB5N0P801T * BAISSE DE 0,1% DES PRIX À LA PRODUCTION EN JUIN 4 août - Les prix à la production dans la zone euro ont baissé de 0,1% en juin alors que les économistes interrogés par Reuters les attendaient stables, comme le mois précédent, montrent les statistiques diffusées mardi par Eurostat. Les prix à la production reculent pour le première fois depuis le mois de janvier. Sur un an, ils sont en baisse de 2,2%, conformément aux prévisions des économistes. Ces chiffres s'expliquent notamment par un recul de 0,2% des prix de l'énergie. Hors énergie, les prix à la production sont stables sur le mois de juin. Tableau : ID:nB5N0P801S

 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant