RPT-Weidmann juge que la BCE souffre d'un conflit d'intérêts

le , mis à jour le
0
 (Répétition du titre d'une dépêche diffusée dimanche, texte 
sans changement) 
    BERLIN, 19 septembre (Reuters) - La Banque centrale 
européenne souffre d'un conflit d'intérêts du fait de sa double 
responsabilité d'élaboration de la politique monétaire dans la 
zone euro et de supervision des banques, a déclaré dimanche Jens 
Weidmann, président de la Bundesbank et à ce titre membre du 
conseil des gouverneurs de la BCE. 
    "En tant qu'organe de supervision bancaire, elle pourrait 
trouver difficile d'être sévère avec une banque, ou même de la 
liquider, si elle sait que, du fait de ses mesures de politique 
monétaire, elle est son plus gros créancier," a-t-il dit au 
Süddeutsche Zeitung et à d'autres journaux européens.  
    Le quotidien allemand écrit que Jens Weidmann est en faveur 
d'une scission de la branche de supervision de la BCE. 
    En matière de politique monétaire, le gouverneur de la 
Bundesbank a déclaré que la BCE "ne pouvait pas régler tous les 
problèmes", ajoutant que les taux d'intérêt "ne devraient 
absolument pas" rester faibles pendant une période de temps plus 
longue que nécessaire pour assurer la stabilité des prix.  
 
 (Paul Carrel, Juliette Rouillon pour le service français, édité 
par Marc Angrand) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux