RPT-Wall Street soulagée par la Chine et JPMorgan

le
0
    * Le Dow gagne 1,06%, le S&P-500 1,00% et le Nasdaq 1,55% 
    * Pics de clôture cette année 
    * JP Morgan publie un bénéfice meilleur que prévu 
    * Rebond surprise des exportations chinoises 
 
 (répétition sans changement d'une dépêche transmise mercredi 
soir) 
    par Lewis Krauskopf 
    NEW YORK, 14 avril (Reuters) - La Bourse de New York a fini 
mercredi à des pics de clôture depuis au moins le début de 
l'année, les investisseurs ayant été rassurés par un rebond 
inattendu des exportations chinoises et des résultats moins 
mauvais que prévu du géant bancaire JPMorgan Chase & Co  JPM.N , 
qui a entraîné tout le secteur financier. 
    L'indice Dow Jones  .DJI  a gagné 187,03 points, soit 1,06%, 
à 17.908,28, plus haut de clôture depuis le 6 novembre. Le 
Standard & Poor's 500  .SPX , plus large et principale référence 
de nombreux investisseurs, a progressé de 20,70 points (+1,00%) 
à 2.082,42, plus haut de clôture depuis le 4 décembre, et le 
Nasdaq Composite  .IXIC  a pris 75,33 points (+1,55%) à 
4.947,42, son pic de clôture cette année. 
    La progression des trois grands indices s'est un peu 
accélérée après la publication du "livre beige" de la Réserve 
fédérale. 
    Dans ce document destiné à orienter les travaux des 
responsables de la Fed lors de la prochaine réunion du comité de 
politique monétaire les 26 et 27 avril, la banque centrale 
américaine écrit que l'économie a continué de se développer et 
que la hausse des salaires semble s'accélérer aux Etats-Unis. 
  
    Avant même le début de la séance, les chiffres du commerce 
extérieur chinois ont fait souffler un vent d'optimisme sur les 
Bourses mondiales avec des exportations bien supérieures aux 
estimations des économistes et en hausse pour la première fois 
depuis neuf mois.   
    Cette donnée a totalement éclipsé l'annonce d'une baisse 
inattendue des ventes au détail et des prix à la production aux 
Etats-Unis en mars.     
    Les valeurs financières  .SPSY , secteur le moins performant 
depuis le début de l'année, ont été de loin les plus dynamiques 
de la séance (+2,24%) dans le sillage de JPMorgan Chase (+4,23% 
à 61,79 dollars). 
     
    MEDIVATION BONDIT SUR UN INTÉRÊT SUPPOSÉ DE SANOFI 
    Plus forte hausse du Dow, la première banque américaine par 
les actifs a certes annoncé une baisse de son bénéfice net 
trimestriel, la première en cinq trimestres, mais son bénéfice 
par action et son produit net bancaire (PNB) ont dépassé les 
estimations des analystes.   
    JPMorgan a entraîné les autres banques à la hausse, comme 
Citigroup  C.N  (+5,61%) ou Goldman Sachs  GS.N  (+3,59%), alors 
que Bank of America  BAC.N  (+3,92%) et Wells Fargo  WFC.N  
(+2,64%) doivent publier leurs propres résultats jeudi. 
    Alors que la saison des résultats d'entreprise débute à 
peine, les bénéfices trimestriels des sociétés cotées au S&P-500 
sont attendus en baisse de 7,8%, selon les données Thomson 
Reuters I/B/E/S, ce qui réserve la possibilité de bonnes 
surprises pour les investisseurs. 
    "Le redressement des cours du pétrole a donné au marché un 
peu d'ambiance positive cette semaine et, aujourd'hui, nous 
avons à la fois JPMorgan et le commerce extérieur de la Chine 
qui dépassent les attentes", dit John Brady, directeur exécutif 
de R.J. O'Brien & Associates à Chicago. 
    De même, CSX  CSX.O , le numéro trois du trafic ferroviaire 
aux Etats-Unis, a publié un bénéfice trimestriel en baisse mais 
supérieur aux attentes du marché. Le titre a fini sur un gain de 
4,18% à 26,04 dollars. 
    Tenet Healthcare  THC.N  a affiché la plus forte progression 
du S&P-500 (+9,26% à 31,73 dollars) après un relèvement de 
recommandation sur l'exploitant d'hôpitaux. 
    Le laboratoire pharmaceutique Medivation  MDVN.O  a bondi de 
7,96% à 49,37 dollars après des informations de presse selon 
lesquelles Sanofi  SASY.PA  lui a soumis une offre de rachat, un 
scénario jugé crédible par le marché.   
    Les chiffres du commerce extérieur chinois, le livre beige 
de la Fed et l'appétit renouvelé pour le risque ont contribué à 
soutenir le dollar, qui a touché un pic de deux semaines face à 
l'euro  EUR=  et face au yen. L'euro a perdu quasiment 1% à 
1,1276 dollar. 
    Sur le marché obligataire, une adjudication de bons du 
Trésor à 10 ans  US10YT=RR  a suscité une forte demande et a 
fait baisser le rendement de cette échéance de deux points de 
base à 1,76%. 
 
 (Avec Abhiram Nandakumar à Bangalore; Bertrand Boucey pour le 
service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant