RPT-Wall Street profite des résultats et des M&A

le
0
    * Le Dow a gagné 0,43%, le S&P-500 0,47%, le Nasdaq 1% 
    * L'optimisme sur les résultats continue de soutenir le 
marché 
    * La multiplication des fusions-acquisitions vue comme un 
bon signe 
    * AT&T et Time Warner ont néanmoins baissé 
 
 (Répétition sans changement d'une dépêche diffusée lundi) 
    NEW YORK, 25 octobre (Reuters) - La Bourse de New York a 
fini en hausse lundi, profitant de la multiplication des 
annonces de fusions-acquisitions (M&A) et de la bonne tenue 
générale des résultats des sociétés cotées, deux tendances 
perçues comme des signes de confiance dans les perspectives du 
marché. 
    L'indice Dow Jones  .DJI  a gagné 77,32 points, soit 0,43%, 
à 18.223,03. Le Standard & Poor's 500  .SPX , plus large, a pris 
10,17 points (+0,47%) à 2.151,33 et le Nasdaq Composite  .IXIC  
a progressé de 52,43 points (+1%) à 5.309,83. 
    Les résultats du troisième trimestre sont désormais attendus 
en moyenne en hausse de 1,1% sur un an après quatre trimestres 
consécutifs de baisse, selon les données Thomson Reuters. Sur 
120 sociétés du S&P qui ont déjà publié leurs comptes 
trimestriels, 78% ont dépassé les estimations des analystes, une 
proportion nettement supérieure à la moyenne de long terme, qui 
est de 63,5%. 
    Emblématique de ce mouvement, Microsoft  MSFT.O  poursuivant 
sa hausse de la fin de la semaine dernière après avoir nettement 
devancé les attentes, a encore pris 2,25% lundi, la meilleure 
performance du Dow. 
    Apple  AAPL.O , qui publiera ses résultats mardi après la 
clôture, s'est adjugé 0,9%. 
    T-Mobile USA  TMUS.O  a quant à lui gagné 9,5% et touché un 
plus haut de neuf ans après un bénéfice trimestriel meilleur 
qu'attendu et un relèvement de sa prévision de croissance de son 
portefeuille de clients. 
    "Les consensus de résultats vont continuer de s'améliorer, 
en partie grâce à des prix de l'énergie favorables et à la 
tendance solide de la consommation ici, aux Etats-Unis", prédit 
Chad Morganlander, gérant de Stifel Nicolaus.  
    Plus du tiers des entreprises du S&P 500 doivent présenter 
leurs résultats cette semaine, parmi lesquelles entre autres 
Apple, Boeing, Coca-Cola, Amazon et Exxon Mobil. 
     
    FORTUNES DIVERSES POUR LES CIBLES DE M&A  
    Dans l'actualité des M&A, l'opérateur de télécommunications 
AT&T  T.N  et le groupe de médias Time Warner  TWX.N  ont perdu 
respectivement 1,68% et 3,06% après la confirmation samedi de 
l'offre d'achat du premier sur le second, d'un montant global de 
85,4 milliards de dollars.  
    Les deux titres avaient nettement monté jeudi et vendredi, 
profitant des premières informations sur leurs discussions, et 
certains investisseurs craignent désormais de voir le projet se 
heurter aux réticences des autorités de la concurrence. 
  
    Plus représentatif, ce lundi, de l'intérêt des investisseurs 
pour les fusions-acquisitions, l'équipementier aéronautique B/E 
Aerospace  BEAV.O  a bondi de 16,36% après l'annonce de son 
rachat par Rockwell Collins  COL.N  pour 6,4 milliards de 
dollars. Rockwell a quant à lui cédé 6,22%.   
  
    A la baisse également, l'assureur Genworth Financial  GNW.N  
a perdu 8,06% après le projet de prise de contrôle par le groupe 
chinois peu connu China Oceanwide Holdings Group pour 3,8 
milliards de dollars.  
    TD Ameritrade  AMTD.O  a abandonné 4,37% après l'annonce de 
l'acquisition de Scottrade Financial Services  SCTRD.UL  dans le 
cadre d'une opération d'un montant global de quatre milliards de 
dollars.   
    "Globalement, les fusions-acquisitions vont rester actives, 
en partie grâce à la faiblesse des coûts d'endettement", estime 
Chad Morganlander.  
    Environ 5,8 milliards d'actions ont été échangées lundi sur 
les marchés américains, contre 6,4 milliards en moyenne sur les 
20 séances précédentes. 
    Sur le marché des changes, le dollar a poursuivi sa 
progression face aux autres grandes devises, non loin de son 
plus haut de neuf mois face à un panier de référence. En fin de 
séance, l'euro s'échangeait autour de 1,0875 dollar  EUR= . 
    Les rendements des bons du Trésor américain ont quant à eux 
légèrement augmenté, suivant la tendance globale observée sur 
les marchés obligataires, même si les observateurs s'attendent à 
des mouvements limités avant la réunion de politique monétaire 
de la Fed la semaine prochaine, même si les anticipations de 
relèvement des taux dominent.  
    Le rendement des Treasuries à dix ans a fini la journée à 
1,770%  US10YT=RR  contre 1,74% vendredi soir.  
     
 
 (Rodrigo Campos, avec Tanya Agrawal; Marc Angrand pour le 
service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant