RPT-Wall Street poursuit sa série de records

le
0
    * Le Dow a gagné 0,32%, le S&P-500 0,28% et le Nasdaq 0,56% 
    * Records de clôture et en séance pour les trois indices 
    * Matériaux de base et énergie en vedette 
 
 (Répétition sans changement d'une dépêche transmise lundi soir) 
    par Caroline Valetkevitch 
    NEW YORK, 16 août (Reuters) - La Bourse de New York est 
restée lundi sur la tendance à l'oeuvre depuis le début de l'été 
avec à nouveau des records en séance et à la clôture pour ses 
trois grands indices. 
    La confirmation du rebond des cours du pétrole et la 
poursuite de la glissade du dollar ont été les principaux 
moteurs de la progression du jour. 
    L'indice Dow Jones  .DJI  a pris 59,58 points, soit 0,32%, à 
 18.636,05 après un record à 18.668,44. Le S&P-500  .SPX , plus 
large et principale référence des investisseurs, a avancé de 
6,10 points, soit 0,28%, à 2.190,15 après un nouveau plus haut 
en séance, le 13e depuis le 11 juillet, à 2.193,81. 
    Le Nasdaq Composite  .IXIC  a progressé un peu plus 
vigoureusement avec un gain de 29,12 points, soit 0,56%, à 
5.262,02, après un pic historique à 5.271,36 atteint en séance. 
    Ces trois indices avaient déjà affiché simultanément des 
records à la clôture jeudi, une première depuis 1999. 
    La perspective d'un environnement durable de taux bas, y 
compris aux Etats-Unis, alimente l'appétit pour le risque des 
investisseurs et les oriente vers les marchés actions, d'autant 
que la saison des résultats, qui touche à sa fin, a livré un 
bulletin de santé meilleur que prévu pour les entreprises 
américaines. 
    La Réserve fédérale américaine publiera mercredi le 
compte-rendu de sa réunion de politique monétaire de juillet. 
    Malgré la vigueur du marché du travail le mois dernier, les 
investisseurs doutent que la Fed procède à la moindre hausse de 
taux cette année, l'inflation restant éloignée de son objectif 
de 2%. Un tour de vis monétaire placerait en outre la Fed sur 
une trajectoire opposée à celle des autres grandes banques 
centrales à travers le monde, qui multiplient les mesures de 
soutien à l'activité. 
    Les investisseurs estiment la probabilité d'une hausse de 
taux aux Etats-Unis à 12% en septembre et à 38% en décembre, 
selon le baromètre FedWatch de CME Group. 
     
    CHESAPEAKE RASSURE SUR SA DETTE 
    "Notre impression est que nous sommes toujours dans cette 
période dorée qui donne le beau rôle aux actions et cela ne 
changera probablement pas jusqu'au prochain relèvement de taux", 
dit Mike Bailey, directeur de recherche chez FBB Capital 
Partners. 
    Après avoir accusé vendredi le repli le plus marqué des 10 
grands indices sectoriels du S&P, le secteur des matériaux de 
base  .SPLRCM  s'est repris lundi et a affiché la plus forte 
hausse (+0,97%). 
    Les valeurs de l'énergie  .SPNY  (+0,59%) ont profité de la 
poursuite du rebond des cours du pétrole, qui ont enchaîné lundi 
une troisième séance de vive progression dans l'espoir d'une 
action coordonnée des grands pays producteurs pour réduire 
l'excédent d'offre sur le marché.   
    Parmi elles, Chesapeake Energy  CHK.N  s'est 
particulièrement illustrée avec un gain de 9,56% à 5,50 dollars, 
de loin la plus forte progression du S&P-500. Le deuxième 
producteur américain de gaz naturel a annoncé avoir obtenu un 
financement d'un milliard de dollars pour racheter de la dette 
senior avec des échéances comprises entre 2017 et 2038. 
    De manière générale, les valeurs liées aux matières 
premières ont profité de l'affaiblissement du dollar, en recul 
de 0,22% face à l'euro  EUR= , à 1,1182 dollar, et de 0,11% face 
à un panier de devises de référence  .DXY . 
    Le billet vert se déprécie depuis la publication vendredi 
d'indicateurs macroéconomiques américains éloignant, aux yeux 
des investisseurs, la perspective d'une hausse de taux aux 
Etats-Unis. 
    Twitter  TWTR.N  a gagné 6,76% à 20,86 dollars, le New York 
Times ayant évoqué des discussions en vue d'introduire son 
application sur la plate-forme Apple TV  AAPL.O .   
    FitBit  FIT.N  a pris 4,54% à 15,65 dollars sur des rumeurs 
de rachat du fabricant d'objets connectés pour sportifs. 
    Contre la tendance, le spécialiste de l'informatique 
dématérialisée Salesforce.com  CRM.N  a chuté de 3,32% à 78,92 
dollars après le report de deux jours de la publication de ses 
résultats trimestriels. 
    Les volumes ont été faibles, avec environ 5,5 milliards de 
titres échangés contre une moyenne quotidienne de 6,4 milliards 
sur les 20 dernières séances, selon les données Thomson Reuters. 
    L'attirance actuelle des investisseurs pour les marchés 
actions limite la demande pour les obligations du Trésor 
américain, dont le rendement à 10 ans  US10YT=RR  est remonté à 
1,56%. 
 
 (Avec Dion Rabouin; Bertrand Boucey pour le service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant