RPT-Wall Street portée par l'espoir d'un non-Brexit

le
0
    * Gain de 0,73% pour le Dow et de 0,58% pour le S&P 
    * Hausse de 0,77% du Nasdaq 
 
 (Répétition sans changement d'une dépêche transmise lundi soir) 
    par Yashaswini Swamynathan et Rodrigo Campos 
    NEW YORK, 21 juin (Reuters) - Wall Street a conclu la 
première séance de la semaine sur une hausse assez nette, mais 
bien en deçà de ses meilleurs niveaux du jour, à la faveur de 
sondages qui semblent annoncer un renversement de tendance en 
faveur du maintien de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne 
(UE). 
    Les gains du jour représentent moins de la moitié des pics 
de séance mais ils contrastent nettement avec les pertes 
accumulées durant six des sept dernières séances. 
    Trois sondages parus ce week-end en Grande-Bretagne donnent 
le camp du "remain" (rester) en tête à l'issue du référendum du 
23 juin mais l'incertitude reste totale sur l'issue de la 
consultation.   
    "Si j'avais une ceinture pendant que j'observe le marché sur 
mon siège, je la bouclerais", a dit Kim Forrest, analyste de 
Fort Pitt Capital Group. "Ca reste très serré mais au moins cela 
donne un peu d'espoir au marché". 
    L'indice Dow Jones  .DJI  a gagné 129,71 points (0,73%) à 
17.804,87 points. Le S&P-500  .SPX , plus large, a pris 12,03 
points (0,58%) à 2.083,25 points. Le Nasdaq Composite  .IXIC  a 
avancé de 36,88 points (0,77%) à 4.837,21 points.  
    Le S&P-500, qui a gagné jusqu'à 1,4% en séance, a une fois 
de plus heurté une résistance à 2.100, un seuil surveillé de 
près par ceux qui veulent opérer des prises de bénéfice ces 
derniers temps. 
    Les 10 grands indices sectoriels du S&P-500 terminent tous 
dans le vert à l'exception de celui des valeurs des services aux 
collectivités  .SPLRCU  (-0,4%). 
    Le fonds indiciel iShares MSCI United Kingdom  EWU.P  a 
gagné 4,0% dans un volume représentant plus de trois fois et 
demi la moyenne quotidienne.  
    La livre  GBP=  a gagné 2,2% contre le dollar, réalisant sa 
meilleure performance en sept ans et demi. Le dollar a également 
touché un plus bas de plus de deux semaines de 93,449 face à un 
panier de devises de référence  .DXY . 
    Ce rebond de la Bourse n'a pas fait pas les affaires des 
valeurs jugées les plus sûres en période d'incertitude: l'or a 
ainsi perdu plus de 1% et Barrick Gold  ABX.TO  ABX.N , le 
premier producteur aurifère mondial, a cédé 1,7%. 
    De même les rendements des Treasuries ont monté, alors que 
le rendement du papier à 10 ans  US10YT=RR  avait touché pas 
plus tard que la semaine passée son niveau le plus bas depuis 
août 2012 sur les craintes d'un Brexit. 
    Par ailleurs, le Trésor injecte cette semaine pour plus de 
100 milliards de dollars de papier à deux, cinq, sept et 30 ans. 
   Le marché pétrolier est en nette hausse et dans ce secteur 
Marathon Oil  MRO.N  a gagné 10% après avoir annoncé le rachat 
de PayRock Energy Holdings, qui a une production d'environ 9.000 
barils d'équivalent pétrole par jour dans des gisement de 
l'Oklahoma. 
    La question du Brexit une fois évacuée, Wall Street devra se 
préparer à la nouvelle "saison" des résultat trimestriels qui 
débutera le mois prochain. 
    Les analystes prévoient une baisse des bénéfices des 
entreprises du S&P-500 de 3,7% au deuxième trimestre, contre 
3,5% la semaine passée, selon des données de Thomson Reuters. Ce 
serait mieux que le premier trimestre, qui a vu une contraction 
des bénéfices de 5%.   
    Selon ces mêmes données, la récession s'arrêterait au 
troisième trimestre, avec une croissance des résultats de 2,5% 
prévue pour ces trois mois-là. 
    Aux valeurs, Boeing  BA.N  a pris 2,3%, l'Iran ayant 
apparemment convenu de lui acheter 100 appareils.     
    JD.com  JD.O  a gagné 4,62%, Wal-Mart  WNT.N  ayant annoncé 
la vente de son pôle en ligne à la société chinoise de commerce 
électronique.    
    Wal-Mart finit quasiment stable, sur un gain de 0,2%. 
    Le volume a représenté dans les 6,6 milliards de titres 
échangés, un peu en deçà de la moyenne quotidienne de 6,83 
milliards des 20 dernières séances.  
     
     
 
 (Avec Dion Rabouin et Richard Leong, Wilfrid Exbrayat pour le 
service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant