RPT-Wall Street portée par Facebook et le pétrole

le
0
    * Le Dow a gagne 0,79%, le S&P 500 0,55% et le Nasdaq 
Composite 0,86% 
    * Le compartiment pétrolier a enregistré la plus forte 
hausse du jour 
    * Le titre Facebook a bondi de 15,5% 
 
 (Répétition sans changement d'une dépêché initialement publiée 
jeudi) 
    par Noel Randewich 
    NEW YORK, 29 janvier (Reuters) - La Bourse de New York a 
fini en hausse de près de 1%, à la faveur d'un secteur 
énergétique qui a tiré parti de la nouvelle progression du 
pétrole et d'un secteur technologique dopé par le bond de plus 
de 15% de l'action Facebook  FB.O  dans la foulée des résultats 
trimestriels du site communautaire. 
    L'indice Dow Jones  .DJI  a gagné 0,79%, soit 125,18 points 
à 16.069,64. Le S&P-500  .SPX , plus large, a pris 10,41 points, 
soit +0,55%, à 1.893,36. Le Nasdaq Composite  .IXIC  a avancé de 
son côté de 38,51 points (+0,86%) à 4.506,68. 
    Suivant une trajectoire de montagnes russes depuis vendredi, 
le Dow est en recul de 0,15% à ce stade de la semaine, le S&P 
500 de 0,71% et le Nasdaq de 1,84%. La semaine dernière, ces 
trois indices avaient enregistré leur première hausse 
hebdomadaire de l'année. 
    "Le marché est mûr pour un rebond, peut-être a-t-il même 
commencé. J'aimerais pouvoir dire qu'on va aller en progressant 
à partir de maintenant mais je ne suis pas sûr que cela va être 
le cas", a déclaré Chuck Carlson, directeur générak d'Horizon 
Investment Services. 
    Certains disent même que le mouvement baissier des Bourses, 
provoqué par le faible niveau des cours du pétrole et des 
inquiétudes au sujet de l'économie chinoise, n'est peut-être pas 
encore arrivé à son terme. Depuis le début de l'année, le S&P 
reste en baisse de 7%. 
    Le dollar a reculé face à un panier de devises 
internationales après l'annonce d'un net recul des commandes de 
biens durables. 
    Cette statistique va dans le sens d'un ralentissement de la 
croissance américaine, évolution qui peut amener la Réserve 
fédérale à poursuivre la remontée des taux à un rythme moins 
soutenu que prévu. 
    Les craintes de voir l'économie américaine ralentir ont par 
ailleurs entraîné une hausse des rendements des emprunts du 
Trésor à 10 ans. 
     
    CHUTE D'AMAZON EN APRÈS-BOURSE 
    Le titre Facebook a gagné 15,52% à 109,11 dollars au 
lendemain de la publication par le premier réseau social d'un 
chiffre d'affaires du quatrième trimestre meilleur que prévu. Il 
s'agit de sa plus forte hausse sur un jour depuis 2013. 
 ID:nL8N15C4RT  
    Le compartiment technologique a également été porté par la 
hausse de 8,9% du titre Amazon.com  AMZN.O . Ces gains ont 
toutefois été effacés dans des transactions d'après-Bourse, où 
l'action perdait quelque 12%, après que le géant du commerce 
électronique a fait état de résultats du quatrième trimestre 
inférieurs aux attentes. 
    Toujours en après-Bourse, le titre Microsoft  MSFT.O  
gagnait 5% après que le géant technologique a annoncé des 
résultats trimestriels supérieurs aux attentes des analystes 
financiers, portés par les effets de drastiques mesures de 
réduction des coûts et par une demande soutenue pour les 
produits et les services d'informatique dématérialisée. 
 ID:nL8N15C5PR  
    L'action eBay  EBAY.O  a de son côté plongé de 12,45% à 
23,13 dollars au lendemain de l'annonce par le site de ventes 
aux enchères de perspectives décevantes.  ID:nL8N15B5ED  
    L'indice S&P regroupant les valeurs énergétiques  .SPNY  a 
avancé de 3,15%, plus forte hausse sectorielle du jour, après 
que les cours du pétrole ont enchaîné leur troisième progression 
d'affilée, toujours portés par la perspective d'un accord 
mondial sur une réduction coordonnée de la production de brut. 
 ID:nL8N15C5L5  
 
 (Benoit Van Overstraeten pour le service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant