RPT-Wall Street marque une pause après des records en série

le
0
 (Répétition sans changement d'une dépêche transmise lundi) 
    * L'effet Trump se dissipe avec des prises de bénéfices 
    * Les banques pèsent sur le S&P-500 
    * Le dollar et les rendements des Treasuries reculent 
 
    par Chuck Mikolajczak 
    NEW YORK, 29 novembre (Reuters) - Wall Street a terminé 
lundi en légère baisse, les investisseurs prenant leurs 
bénéfices à la suite d'une séquence de hausse qui a permis aux 
indices d'enchaîner les records. 
    La Bourse de New York a ainsi connu sa plus mauvaise séance 
depuis près d'un mois, avec un recul notamment des financières 
et des biens de consommation. 
    Les indices ont terminé dans le vert trois semaines 
d'affilée depuis le 8 novembre, date de la victoire de Donald 
Trump à la présidentielle américaine. Le Standard & Poor's 500, 
en particulier, a inscrit sept records de clôture.  
    Le Dow Jones  .DJI  a perdu lundi 54,24 points (0,28%) à 
19.097,90 points. Le S&P-500  .SPX , plus large, a cédé 0,53% à 
2.201,72 points et le Nasdaq Composite  .IXIC  a abandonné 0,56% 
à 5.368,81 points. 
    "Les marchés actions ont grimpé depuis l'élection. A ce 
stade, il est parfaitement normal de voir le marché faire une 
petite pause pour digérer ce mouvement très fort", explique Adam 
Sarhan, de 50 Parks Investments.  
    Les banques ont pesé sur le S&P-500, notamment Wells Fargo 
 WFC.N  (-2%), Bank of America  BAC.N  (-2,7%) et Citigroup 
 C.N  (-2,3%). 
    A la baisse également, Amazon  AMZN.O  a cédé 1,7% sur le 
Nasdaq après un abaissement par Citi de son objectif de cours. 
     
    TIME BONDIT 
    Contre la tendance, Time  TIME.N  a bondi de 17,6% à 16 
dollars, la plus forte hausse de son histoire sur une séance. 
Selon le New York Post, le groupe de presse a rejeté une offre 
d'achat de l'homme d'affaires Edgar Bronfman Jr. au prix de 18 
dollars par action.   
    Sur le front du pétrole, les cours du brut ont pris plus de 
2% dans un marché très volatil. Les experts de l'Opep réunis à 
Vienne ont accompli certains progrès en vue d'un projet d'accord 
sur la réduction de la production mais des divergences 
subsistent avant la réunion ministérielle de vendredi. 
  
    Sur le marché des changes, le dollar  .DXY , qui avait gagné 
4% face à un panier de devises de référence depuis le succès 
électoral de Donald Trump, a cédé un peu de terrain (0,33%). 
L'euro  EUR=  en a profité pour se raffermir, autour de 1,0612 
dollar. 
    Les rendements des Treasuries, qui avaient grimpé eux aussi, 
ont suivi le même mouvement, celui des notes à 10 ans tombant à 
2,32% contre 2,37% vendredi soir.  US10YT=RR  
    L'enthousiasme récent des marchés s'explique par des 
anticipations de mesures de relance budgétaire sous la 
présidence Trump qui feraient monter l'inflation et les taux 
d'intérêt. 
    Les investisseurs prendront connaissance mardi d'une série 
d'indicateurs, notamment une deuxième estimation de la 
croissance du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis au 
troisième trimestre. 
      
 
 (Patrick Vignal pour le service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant