RPT-Wall Street hésite après des résultats en demi-teinte

le , mis à jour le
0
    * Le Dow a gagné 0,14% mais le S&P a cédé 0,14% et le Nasdaq 
0,38% 
    * Huitième séance de hausse d'affilée pour le Dow 
    * Netflix a chuté de 13,1%, ses nouveaux abonnés ont déçu 
    * Johnson & Johnson en hausse après un trimestre solide 
    * Le FMI a abaissé ses prévisions de croissance 
 
 (Répétition sans changement d'une dépêche diffusée mardi) 
    par Lewis Krauskopf 
    NEW YORK, 20 juillet (Reuters) - La Bourse de New York a 
fini en ordre dispersé mardi, des résultats de sociétés mitigés 
ayant entamé l'optimisme des investisseurs tandis que les 
nouvelles prévisions de croissance du FMI pesaient sur la 
tendance. 
    L'indice Standard & Poor's-500  .SPX  et le Nasdaq ont été 
tirés à la baisse par Netflix  NFLX.O  et les valeurs de la 
santé tandis que le Dow Jones  .DJI  profitait des bons 
résultats de Johnson & Johnson  JNJ.N . 
    En clôture, le Dow gagnait 25,96 points, soit 0,14%, à 
18.559,01, enregistrant ainsi sa huitième séance consécutive de 
progression, la plus longue série depuis mars 2013, et 
inscrivant un nouveau record historique. 
    Le Standard & Poor's-500  .SPX , qui avait fini sur un 
record lundi, a en revanche cédé 3,11 points (-0,14%) à 2.163,78 
et le Nasdaq Composite  .IXIC  a reculé de 19,41 points (-0,38%) 
à 5.036,37. 
    Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé juste avant 
l'ouverture des marchés américains n'attendre plus désormais que 
3,1% de croissance mondiale cette année et 3,4% l'an prochain, 
en raison des incertitudes liées au vote britannique pour la 
sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.   
    Mais ce sont surtout les publications de résultats qui ont 
animé la séance, les investisseurs tentant de déterminer si les 
records inscrits ces derniers jours et les niveaux de 
valorisation actuels sont bien justifiés. 
    Or, si la majeure partie des sociétés du S&P-500 qui ont 
déjà publié ont battu le consensus, leurs perspectives ne sont 
pas toutes aussi brillantes. 
    Johnson & Johnson a ainsi profité à plein de ses annonces, 
gagnant 1,71% à 125,25 dollars après un plus haut historique en 
séance à 125,75   mais Goldman Sachs a cédé 1,18%, 
l'une des plus mauvaises performances du Dow, après des 
résultats qui ont certes dépassé les attentes, mais pas autant 
que ceux d'autres grandes banques publiés la semaine dernière. 
  
     
    MICROSOFT EN BAISSE AVANT SES RÉSULTATS 
    La réaction la plus spectaculaire à une publication de 
résultats a toutefois été celle subie sur le Nasdaq par Netflix 
 NFLX.O , dont l'action a chuté de 13,13% après des chiffres de 
nouveaux abonnés et des prévisions jugés décevants par les 
investisseurs.   
    Microsoft  MSFT.O , qui devait publier ses comptes après la 
clôture, a cédé 1,61%, la plus forte baisse du Dow. Le titre 
prenait toutefois plus de 3% dans les transactions hors séance 
juste après la présentation des résultats.   
    Au final, l'ensemble mitigé de résultats publiés lundi soir 
et mardi a empêché les grands indices de Wall Street d'inscrire 
de nouveaux records.  
    "Il y a suffisamment d'incertitude sur un marché qui s'est 
plutôt bien porté récement pour que les gens retirent un peu 
d'argent de la table", a commenté Peter Tuz, président de Chase 
Investment Counsel.  
    Les analystes financiers n'anticipent plus désormais qu'une 
baisse de 4,3% des profits du S&P-500 au deuxième trimestre, 
après -5% sur les trois premiers mois de l'année, et la 
proportion des entreprises susceptibles de battre le consensus a 
été revue en hausse, montrent les données Thomson Reuters. 
    L'indice S&P de la santé s'est par ailleurs orienté à la 
baisse après des informations de presse selon lesquelles les 
autorités antitrust américaines s'apprêtent à empêcher 
l'acquisition de Cigna  CI.N  par Anthem  ANTM.N  et celle 
d'Humana  HUM.N  par Aetna  AET.N .   
    Les quatre sociétés concernées ont cédé entre 2,1% et 4%. 
    Au total, environ 5,6 milliards d'actions ont été échangées 
sur les différents marchés américains, contre 7,5 milliards en 
moyenne sur les 20 séances précédentes. 
    Sur le marché des changes, le dollar a atteint un plus haut 
de quatre mois face à un panier de devises de référence  .DXY  
en réaction à la hausse plus marquée qu'attendu des mises en 
chantier aux Etats-Unis le mois dernier.   
    L'euro se traitait en fin de journée autour de 1,1020 dollar 
 EUR= , en baisse de 0,5% face au billet vert.  
    Le marché obligataire américain a lui bénéficié de la baisse 
d'appétit pour le risque. Le rendement des Treasuries à dix ans 
est revenu à 1,557%  US10YT=RR  contre 1,587% lundi soir.  
     
 
 (avec Yashaswini Swamynathan à Bangalore; Marc Angrand pour le 
service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant