RPT-Wall Street finit en hausse, les propos de Yellen plaisent

le
0
    * Yellen note que le risque lié à l'économie mondiale 
demeure 
    * L'indice technologique en tête des hausses sectorielles du 
S&P 
    * L'indice Standard & Poor's à son plus haut niveau de 2016 
    * Le Dow prend 0,56%, le S&P 0,88% et le Nasdaq 1,67% 
 
 (Répétition sans changement d'une dépêche publiée mardi soir) 
    par Noel Randewich 
    NEW YORK, 30 mars (Reuters) - La Bourse de New York a fini 
dans le vert mardi, tandis que le dollar perdait du terrain, en 
réaction à un discours de la présidente de la Fed, Janet Yellen, 
affirmant qu'il fallait agir avec prudence en matière de hausse 
des taux d'intérêt.     
    Les risques pesant sur l'économie mondiale ne devraient pas 
avoir d'impact profond sur l'économie des Etats-Unis, mais il 
demeure approprié pour la Réserve fédérale américaine de 
procéder "prudemment" dans le resserrement de sa politique 
monétaire, a déclaré la présidente de la Fed.    
    L'indice Dow Jones  .DJI  a pris 97,72 points, soit 0,56%, à 
17.633,11 points. Le S&P-500  .SPX , plus large, a avancé de 
17,96 points, soit 0,88%, à 2.055,01 points, son plus haut 
niveau de l'année. Le Nasdaq Composite  .IXIC  a progressé de 
son côté de 79,84 points (+1,67%) à 4.846,62 points.  
    La banque centrale a relevé ses taux en décembre, pour la 
première fois depuis près de 10 ans, et les marchés 
s'interrogent depuis sur le nombre de hausses à venir cette 
année et sur le calendrier de hausses cette année. 
    Janet Yellen, qui s'exprimait publiquement pour la première 
fois depuis la dernière réunion de politique monétaire de la Fed 
début mars, a noté que les risques liés à l'économie mondiale 
perduraient, surtout venant de Chine et des prix du pétrole. 
    Ce ton prudent contraste avec les récents commentaires de 
plusieurs responsables de la politique monétaire, dont les 
présidents des Fed de Philadelphie et d'Atlanta, qui s'étaient 
prononcés pour des hausses de taux plus agressives cette année. 
     
    DOLLAR À UN CREUX FACE À L'EURO 
    "Ce sont des propos modérés et les marchés les ont 
appréciés", a dit Peter Cardillo, économiste chez First Standard 
Financial. "En gros, elle jette un peu d'eau froide sur la ligne 
'dure' qui inquiétait le marché la semaine dernière." 
    Les futures sur Fed funds suggèrent que les traders estiment 
désormais à 46% la probabilité que la Fed relève ses taux d'un 
quart de point lors de sa réunion de juillet, au lieu de 51% 
lundi, selon le programme FedWatch de CME Group. 
    Le dollar est tombé à son plus bas niveau en plus d'une 
semaine face à l'euro et a reculé contre les autres grandes 
devises de référence en réaction aux propos de Janet Yellen. 
    "C'était un ton clairement accommodant", dit Richard 
Scalone, co-responsable du trading devises chez TJM Brokerage. 
"Cela va encore dans le sens de moins de hausses de taux."     
    Le pétrole, en baisse d'environ 2,5%, a freiné la hausse. 
Cette nouvelle séance de repli laisse craindre que le rebond de 
début d'année n'arrive à son terme, dans un contexte d'offre 
mondiale qui reste largement excédentaire.   
    Les obligations du Trésor américain ont grimpé, ramenant les 
rendements à leurs plus bas niveaux depuis quatre semaines, les 
propos de Yellen limitant les risques de hausse de taux.  
    L'indice S&P des valeurs technologiques  .SPLRCT  (+1,58%) 
est arrivé en tête des hausses sectorielles, alors que l'indice 
des financières  .SPSY  n'a pris que 0,16%, plus mauvaise 
performance du jour, avec celui de l'énergie  .SPNY  (+0,35%). 
    Les valeurs bancaires, sensibles aux perspectives en matière 
de taux, ont souffert. Bank of America  BAC.N  a perdu 1,47%, 
Wells Fargo  WFC.N  1,33% et JPMorgan  JPM.N  0,62%.  
     Ailleurs, le promoteur immobilier Lennar  LEN.N  a gagné 
3,17%, ses résultats trimestriels ayant été bien accueillis. 
    Environ 7,0 milliards de titres ont changé de main sur les 
marchés américains, moins que la moyenne des 20 derniers jours, 
qui se situe à 7,8 milliards, selon les données Thomson Reuters. 
 
 (Avec Yashaswini Swamynathan et Abhiram Nandakumar à Bangalore, 
Juliette Rouillon pour le service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant