RPT-Wall Street enchaîne les records, le Nasdaq en positif pour 2016

le , mis à jour le
0
    * Le Dow a gagné 0,66%, le S&P-500 0,7%, le Nasdaq 0,69% 
    * Premier record de clôture du Dow depuis plus d'un an 
    * Regain d'optimisme sur l'économie et les résultats 
    * Alcoa a pris plus de 5% après ses trimestriels 
 
 (Répétition sans changement d'une dépêche diffusée mardi) 
    NEW YORK, 13 juillet (Reuters) - Les indices Dow Jones et 
S&P-500 de la Bourse de New York ont inscrit de nouveaux records 
mardi tandis que le Nasdaq repassait en territoire positif pour 
2016 grâce au rebond des cours du pétrole, à l'amélioration des 
perspectives économiques mondiales et aux espoirs d'une 
progression des bénéfices des entreprises.  
    Le Dow Jones  .DJI  a gagné 120,74 points, soit 0,66%, à 
18.347,67, son premier record de clôture depuis plus d'un an. Le 
Standard & Poor's-500  .SPX ,  plus large, a pris 14,98 points 
(+0,7%) à 2.152,14, inscrivant son deuxième record consécutif de 
clôture après avoir atteint en séance un nouveau plus haut 
historique à 2.155,40.  
    Quant au Nasdaq Composite  .IXIC , il a progressé de 34,18 
points (+0,69%) à 5.022,82 et affiche désormais un gain de 0,31% 
depuis le début de l'année.  
    Les investisseurs semblent avoir été rassurés par plusieurs 
indicateurs économiques solides et par les derniers 
développements de la situation politique en Grande-Bretagne et 
au Japon, qui réduisent les incertitudes globales. 
    La baisse continue des rendements obligataires, dont une 
part croissante sont désormais négatifs, incite également à se 
tourner vers les actions. 
    Les déclarations, ce mardi, du président de la Réserve 
fédérale de St. Louis, James Bullard, confirmant son opinion en 
faveur d'une seule hausse de taux à l'horizon de la prévision a 
également été bien accueillie à Wall Street.   
    "Nous pensons que les bénéfices des entreprises et la 
croissance du PIB aux Etats-Unis ont touché leur point bas au 
premier trimestre. Si c'est le cas, les actions devraient 
poursuivre leur mouvement, pour gagner au moins 5% d'ici la fin 
de l'année par rapport à leur niveau actuel", a déclaré Paul 
Zemsky, responsable de stratégies d'investissement de Voya 
Investment Management. 
     
    LES PROFITS DES SOCIÉTÉS POURRAIENT RENOUER AVEC LA HAUSSE 
    Si les profits des entreprises du S&P-500 sont attendus en 
baisse de 5% pour le deuxième trimestre, une évolution 
comparable à celle des trois premiers mois de l'année, les 
analystes tablent sur un retour à la croissance des bénéfices au 
deuxième semestre, selon les données Thomson Reuters. 
    Illustrant l'optimisme ambiant, le spécialiste de 
l'aluminium Alcoa  AA.N  a gagné 5,42% après l'annonce lundi 
soir d'une baisse moins marquée qu'attendu de son bénéfice 
trimestriel.   
    Parmi les dix grands indices sectoriels S&P, celui de 
l'énergie a profité à plein de la hausse de près de 4% des cours 
du pétrole et terminé sur une progression de 2,25%  .SPNY , 
tandis que celui des matériaux de base s'adjugeait 1,85% 
 .SPLRCM . Parmi les valeurs cycliques, les financières ont pris 
1,23%  .SPSY  et les technologiques 0,96%  .SPLRCT .  
    A l'opposé, les compartiments défensifs, comme les services 
aux collectivités  .SPLRCU  et les télécommunications  .SPLRCL  
ont abandonné respectivement 1,37% et 0,33%.  
    Parmi les hausses marquantes du jour, United Continental 
 UAL.N  a gagné 8,84% après avoir annoncé que son chiffre 
d'affaires unitaire par passager trimestriel baisserait moins 
que prévu initialement.  
    Amazon  AMZN.O  a inscrit un plus haut historique à 757,34 
dollars avant de s'orienter à la baisse, pour finir en repli de 
0,74%, à 748,21 dollars. 
    Le fabricant de disques durs Seagate  STX.O  a bondi de 
21,83% après avoir fait état d'estimations de résultats 
supérieurs aux attentes des analystes.  
    Environ 7,6 milliards d'actions ont été échangées mardi sur 
les différents marchés américains, contre 7,81 milliards en 
moyenne sur les 20 séances précédentes. 
    Sur le marché des changes, le regain d'appétit pour le 
risque a permis au dollar d'atteindre face au yen son plus haut 
niveau depuis plus de deux semaines, gagnant près de 2% sur la 
journée. Le billet vert est en revanche resté pratiquement 
stable face à l'euro, terminant la journée autour de 1,1060 
 EUR= .  
    Les emprunts d'Etat ont quant à eux souffert à la fois de la 
désaffection pour les valeurs refuges et de la faiblesse de la 
demande suscitée par une adjudication à 10 ans du Trésor. Le 
rendement à 10 ans est remonté à 1,513%  US10YT=RR  contre 
1,434% lundi.  
     
 
 (Rodrigo Campos et Caroline Valetkevitch, avec Yashaswini 
Swamynathan à Bangalore; Marc Angrand pour le service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant