RPT-Wall Street amorce la semaine sur un gain

le
0
    * Gain de 0,66% pour le Dow, de 0,78% pour le S&P 
    * Hausse de 0,88% du Nasdaq 
 
 (Répétition sans changement d'une dépêche transmise lundi soir) 
    par Yashaswini Swamynathan, Tanya Agrawal et Caroline 
Valetkevitch 
    NEW YORK, 3 mai (Reuters) - Wall Street a terminé en hausse 
lundi, augmentant ses gains dans les derniers échanges après ses 
pertes de la semaine dernière, portée par les valeurs 
financières et celles des biens de consommation essentiels et 
non essentiels. 
    La Bourse de New York a bénéficié du recul du dollar, un bon 
point pour les comptes des multinationales.  
    L'indice du dollar  .DXY  a fléchi de 0,5% et est en recul 
de 6,1% depuis le début de l'année. Le billet vert a en 
particulier rétrogradé contre l'euro, soutenu par une solide 
statistique manufacturière allemande. 
    Le Nasdaq a lui rompu avec une série de sept baisses 
d'affilée mais Apple  AAPL.O  (-0,11%) a reculé pour la huitième 
séance consécutive, une série sans précédent depuis la mi-1998. 
    L'indice Dow Jones  .DJI  gagne 117,52 points (0,66%) à 
17.891,16 points. Le S&P-500  .SPX , plus large, prend 16,13 
points (0,78%) à 2.081,43. Le Nasdaq Composite  .IXIC  avance de 
42,24 points (0,88%) à 4.817,6 points.  
    L'indice S&P des valeurs financières  .SPSY  s'octroie 
1,11%, celui des biens non essentiels  .SPLRCD  progresse de 
1,39% et celui des biens de première nécessité  .SPLRCS  gagne 
1,03%, les trois plus forts gains des 10 grands indices 
sectoriels de l'indice S&P qui terminent tous dans le vert. 
    Les statistiques économiques du jour ont donné de l'économie 
des aspects divergents. 
    La croissance de l'activité manufacturière a ralenti plus 
nettement que prévu en avril aux Etats-Unis, selon l'indice de 
l'Institute for Supply Management (ISM), alors que les dépenses 
de construction ont atteint un pic de huit ans et demi en mars. 
    
    Les indicateurs sont d'autant plus suivis que la Réserve 
fédérale a observé le statu quo la semaine dernière et ne semble 
pas pressée outre mesure de remonter à nouveau ses taux 
directeurs. 
    Les économistes interrogés par Reuters voient deux nouvelles 
hausses des taux cette année mais l'évolution des futures montre 
que les traders n'attendent pas de remontée des taux avant la 
fin de l'année, selon FedWatch, de CME Group. 
    "Il semble que ce soit surtout le recul du dollar qui ait 
tout fait aujourd'hui et qui a incité à acheter", a dit Bucky 
Hellwig (BB&T Wealth Management). 
    Même si les comptes des entreprises du premier trimestre ont 
le plus souvent battu le consensus, les bénéfices n'en restent 
pas moins attendus en baisse de 5,7% par rapport à l'an dernier, 
suivant des données de Thomson Reuters. 
    En gagnant 3,7%, Amazon  AMZN.O  a soutenu à la fois le S&P 
et le Nasdaq. Dans le même secteur, Baidu  BIDU.O  a au 
contraire perdu 8%. Les autorités chinoises veulent enquêter sur 
le décès d'un étudiant qui avait utilisé son moteur de recherche 
pour chercher des traitements du cancer. 
    Les parapétroliers Halliburton  HAL.N  et Baker Hughes 
 BHI.N  ont annoncé dimanche renoncer à leur accord de fusion. 
   
    En conséquence, le premier a gagné 1,8%, tandis que le 
second a perdu 2%. 
    Apollo Education Group  APOL.O  a bondi de près de 12,5%, 
l'offre conjointe des fonds de capital-investissement Vistria 
Group, Appollo Global Management  APO.N  et Najafi Companies sur 
le groupe de services éducatifs ayant été relevée dimanche de 
5%. 
    Le volume est de l'ordre de 7,1 milliards de titres 
échangés, ce qui est conforme à la moyenne journalière des 20 
dernières séances, selon des données de Thomson Reuters. 
    On compte sur le Nyse 1.903 hausses contre 1.109 baisses et 
sur le Nasdaq 1.674 hausses pour 1.165 baisses.  
    Conséquence du rebond de Wall Street: les rendements des 
Treasuries ont monté, dans l'attente de la très attendue 
statistique de l'emploi d'avril, publiée vendredi. On attend 
200.000 créations d'emplois, selon une enquête Reuters.     
     
 
 (Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant