RPT-Volkswagen remanie sa direction pour étendre son empire

le
0
RPT-Volkswagen remanie sa direction pour étendre son empire
RPT-Volkswagen remanie sa direction pour étendre son empire

Précise au troisième paragraphe que Leif Östling est l'actuel PDG de Scania et non simple président.

STUTTGART/BERLIN (Reuters) - Le numéro un européen de l'automobile, l'allemand Volkswagen, a annoncé samedi une réorganisation de sa direction comprenant la création d'une direction spécifique pour la Chine et un contrôle renforcé de ses diverses marques de poids lourds.

Jochem Heizmann, qui dirigeait jusque-là la division utilitaires de Volkswagen, prendra les rênes d'une nouvelle direction consacrée à la Chine, premier marché du groupe.

L'actuel PDG de Scania, Leif Östling, lui succèdera à la direction utilitaires avec la mission d'accélérer le rapprochement entre Scania et MAN.

Volkswagen fut le premier constructeur étranger à faire son entrée sur le marché chinois il y a une trentaine d'année. Ses deux coentreprises locales comptent investir 14 milliards d'euros d'ici 2016 pour construire des usines à travers le pays.

Le groupe a en outre racheté ces dernières années les marques Scania, MAN, Porsche et Ducati avec l'objectif de détrôner l'américain General Motors et le japonais Toyota et devenir d'ici 2018 le premier constructeur mondial.

"Notre société a crû fortement et est devenue plus internationale ces dernières années. Cette réorganisation fondamentale est la bonne réponse aux défis croissants", a déclaré le président du directoire de Volkswagen, Martin Winterkorn, lors d'une conférence de presse à Stuttgart.

Depuis que Martin Winterkorn a pris les rênes de Volkswagen en janvier 2007, le groupe est passé de 5,7 millions de véhicules vendus chaque année à près de 8,4 millions.

Jochem Heizmann aura la tâche de développer les activités en Chine, où le groupe a vendu 2,3 millions de véhicules en 2011.

Les deux coentreprises chinoises de Volkswagen ont rapporté plus de 2,6 milliards d'euros l'an dernier, plus que le bénéfice d'exploitation mondial combiné des français Renault et PSA Peugeot Citroën.

On ignore pour l'heure si Karl-Thomas Neumann, jusqu'à présent chargé des activités de Volkswagen en Chine, restera dans le groupe. Certains analystes avaient vu en lui un candidat potentiel à la succession de Mark Winterkorn lorsque le mandat de ce dernier expirera fin 2016.

Irene Preisinger et Christiaan Hetzner, Natalie Huet pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant