RPT-TGV-Alstom en pole position aux USA grâce au contrat d'Amtrak

le , mis à jour le
1
 (Répétition sans changement d'une dépêche transmise dimanche) 
    PARIS, 29 août (Reuters) - Alstom  ALSO.PA  se place en pole 
position sur le marché américain du train à grande vitesse avec 
le contrat de 1,8 milliard d'euros décroché auprès d'Amtrak et 
prend une petite revanche après des années d'efforts pour 
convertir les Etats-Unis au TGV. 
    L'accord signé vendredi en grande pompe, le plus gros obtenu 
par Alstom aux Etats-Unis, prévoit que le groupe français 
concevra et construira pour la compagnie ferroviaire publique 
américaine 28 nouveaux trains à grande vitesse destinés au 
"couloir Nord-Est" entre Washington et Boston, via New York et 
Philadelphie. Il est complété par un accord prévoyant une 
assistance à la maintenance des trains pour 15 ans au moins. 
    Alstom avait été retenu en septembre 2015 par Amtrak pour 
mener des négociations exclusives sur le renouvellement des 
rames de cette ligne ferroviaire à grande vitesse, la seule des 
Etats-Unis, un contrat initialement évalué à 2,5 milliards de 
dollars.  
    Les trains Avelia Liberty, derniers-nés de leur gamme, 
remplaceront les anciens trains à grande vitesse Acela fabriqués 
en consortium par Alstom et le canadien Bombardier  BBDb.TO  et 
qui sont en service depuis l'année 2000.  
    Cette fois, Alstom fait cavalier seul. Il prend position 
pour le long terme face à ses grands adversaires Bombardier, 
Siemens  SIEGn.DE  ou encore Mitsubishi Heavy Industries 
 7011.T  alors que l'horizon pourrait s'éclaircir pour les 
lignes à grande vitesse (LGV) aux Etats-Unis, où la question est 
un serpent de mer du fait de la prééminence de la route et de 
l'avion et des incertitudes liées à la rentabilité de ces 
infrastructures aux coûts de construction élevés.  
    Les travaux de la future LGV de Californie,  qui doit relier 
d'ici 2030 San Francisco à Los Angeles, ont commencé en 2015, 
après des années de contretemps. Un projet est à nouveau dans 
les cartons au Texas, après une tentative dans les années 1990. 
Un autre est aussi initié au Nevada. 
     
    MODÈLE RENFORCÉ 
    Les nouvelles rames Avelia Liberty d'Alstom qui circuleront 
de Boston à Washington pourront atteindre 300 km/h, même si 
elles circuleront dans un premier temps à une vitesse maximale 
de 257 km/h pour des raisons d'infrastructure. Elles pourront 
transporter jusqu'à 33% de passagers en plus que les rames Acela 
qu'elles remplaceront.  
    "Avelia Liberty offrira non seulement une expérience 
passager de première qualité mais aussi une plus grande 
efficacité énergétique et des coûts de cycle de vie optimisés", 
a souligné  Jérôme Wallut, senior vice-president d'Alstom 
Amérique du Nord, cité dans le communiqué. 
    La signature du contrat avec Amtrak renforce par ailleurs le 
modèle du nouvel Alstom recentré sur le transport avec la 
cession de ses activités dans l'énergie à General Electric 
 GE.N , en novembre 2015.  
    Depuis, Alstom a signé plusieurs méga-contrats : en Inde fin 
2015 pour la fourniture de 800 locomotives électriques et la 
construction d'une usine dans l'Etat de Bihar (2,8 milliards 
d'euros), à Dubaï en juin pour l'extension du métro de la ville 
(2,6 milliards d'euros en consortium), en Italie toujours en 
juin pour construire des trains destinés à Trenitalia (contrats 
d'une valeur cumulée de  4,6 milliards d'euros en consortium).  
    Le matériel d'Amtrak sera cependant produit en grande partie 
produit aux États-Unis car financé par des fonds fédéraux. Les 
rames seront fabriquées sur le site historique d'Alstom à 
Hornell (Etat de New York) et leur maintenance sera réalisée 
dans les dépôts d'Amtrak à Boston, New York et Washington DC, 
avec le soutien des sites Alstom de New York, du Delaware et de 
l'Illinois, a précisé le groupe français dans son communiqué. 
  
 
 (Dominique Rodriguez, édité par Patrick Vignal) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gvigner3 il y a 3 mois

    En un mot : félicitation et espérons que l' action soit mieux valorisée