RPT-Repsol passe YPF en charge, accord en vue avec l'Argentine

le
4
ACCORD EN VUE ENTRE REPSOL ET L'ARGENTINE À PROPOS D'YPF
ACCORD EN VUE ENTRE REPSOL ET L'ARGENTINE À PROPOS D'YPF

Répétition du titre.

LONDRES (Reuters) - La compagnie pétrolière espagnole Repsol a annoncé vendredi qu'elle passerait dans ses comptes une charge de 1,28 milliard d'euros liée à sa participation dans le groupe YPF, saisie en 2012 par l'Etat argentin et au centre d'un contentieux qui semble désormais en passe d'être réglé.

Repsol a ramené de à cinq milliards de dollars la valeur sa participation majoritaire dans le numéro un argentin de l'énergie pour prendre en considération l'impact d'un accord amiable imminent, qui mettra fin à l'un des chapitres les plus agités de son histoire.

Le compromis négocié avec Buenos Aires devrait être signé avant une réunion du conseil d'administration de Repsol mardi.

La participation dans YPF était jusqu'à présent inscrite dans les comptes de Repsol pour une valeur de 5,4 milliards d'euros. La provision de 1,28 milliard, imputée sur les résultats 2013, reflètera la différence entre la valeur comptable et le montant de l'indemnisation reçue.

Repsol pourrait redistribuer tout ou partie de cette compensation à ses actionnaires sous forme d'un dividende exceptionnel ou la conserver pour financer de futures acquisitions, estiment des analystes.

Le groupe a déclaré étudier des opportunités en Amérique du Nord.

A la Bourse de Madrid, l'action Repsol a fini la journée en hausse de 0,5% alors que l'indice Ibex-35 a pris 0,09%.

Après 18 mois de conflit, Repsol et l'Argentine avaient signé un accord provisoire en novembre et ils ont consacré les six dernières semaines à négocier les derniers détails pour parvenir à un dédommagement inférieur de plus de moitié aux 10,5 milliards de dollars que Repsol réclamait en justice à l'Argentine.

Le dédommagement sera réglé sous forme d'emprunts d'Etat argentins libellés en dollars d'un montant nominal de 5,5 milliards, dont un nouvel emprunt à 10 ans d'un montant de 3 milliards.

"Le point important de l'accord est que l'Argentine reconnaît une dette de cinq milliards de dollars envers Repsol au titre de l'expropriation", a déclaré une source impliquée dans les négociations qui a souhaité garder l'anonymat.

Alex Chambers, avec Alejandro Lifschitz à Buenos Aires, Marc Joanny et Marc Angrand pour le service français, édité par Nicolas Delame

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 le vendredi 21 fév 2014 à 19:56

    REPSOL avait quand même injecté 10 milliards de Dollars dans YPF.Dès l'annonce du MEGA GISEMENT de VACA MUERTE ,la done a changé...Une société Américaine n'a pas attendu la fin du litige pour annoncer la couleur .....

  • nayara10 le vendredi 21 fév 2014 à 19:51

    Le point d'achoppement est que ces bons peuvent ne rien valoir !!!!!!!!!!!!!!!......L'ÉTAT Espagnol et REPSOL ont mené un combat très dur face à un pays qui actuellement spolie les investissement étrangers...

  • nayara10 le vendredi 21 fév 2014 à 19:47

    Les bons du trésors Argentins doivent être négociable immédiatement après leur émisson sans décote et Garantis par un fond d'ÉTATet les cautionneurs .Car REPSOL ne veux pas attendre 4 ans avant de pouvoir toucher le dividende et de pouvoir vendre des bons dont le taux avoisinerait les 8,75% et plus ...

  • nayara10 le vendredi 21 fév 2014 à 19:42

    Il suffit de lire les nouvelles de REPSOL,il n'y a rien de confidentiel.Il y plusieurs points bien précis que le gouvernement Argentin doit Honnorer:Si ,il n'y a pas d'accord correcte entre le GOUV Argentin et Repsol au bout de 24 mois la Nationalisation devient caduque et l'ÉTAT rendra toutes les actions expropriées.