RPT-Rebond des Bourses européennes vers la mi-séance

le , mis à jour à 13:04
0
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE VERT À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE VERT À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Répétition: mot manquant au 7e paragraphe.

Après avoir évolué dans le rouge en début de matinée, les Bourses européennes affichaient un gain modéré mercredi vers la mi-séance, refaisant ainsi une petite partie du terrain perdu la veille, portées par certains résultats d'entreprise et des données montrant que la croissance se maintient en Europe.

Alors que les investisseurs continuent de se délester de leurs actifs obligataires et que le dollar poursuit sa baisse, Wall Street est attendue en légère hausse, après avoir également accusé un net repli mardi.

À Paris, le CAC 40 progresse de 0,55% (+27,19 points) à 5.001,26 points vers 12h35. À Francfort, le Dax prend 0,84% et à Londres, le FTSE progresse de 0,22%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 0,16% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,82%.

L'activité du secteur privé a conservé un rythme soutenu à l'entame du deuxième trimestre, l'évolution positive des carnets de commandes encourageant les entreprises à embaucher, montre l'étude Markit auprès des directeurs d'achat publiée dans la matinée.

Les intervenants n'ont guère réagi au fait que la Grèce, qui a largement contribué à la chute des places boursières mardi, a versé 200 millions d'euros qui étaient dus ce mercredi au Fonds monétaire international (FMI), un montant correspond à des paiements d'intérêts.

Cette échéance ne constituait pas un problème majeur pour la Grèce malgré son manque de liquidités en l'absence d'accord avec ses créanciers sur sa dette. L'obstacle pourrait être plus difficile à franchir en ce qui concerne un remboursement de 750 millions d'euros au FMI attendu le 12 mai.

Profitant de la baisse du billet vert, les cours du pétrole gagnent plus de 2% pour évoluer à leur plus haut de l'année. Après avoir été divisé par plus de deux entre juin 2014 et janvier, le Brent affiche un bond de plus de 50% par rapport à son creux touché au début de 2015.

Sur le marché obligataire, le rendement des obligations souveraines allemandes continue d'augmenter, à 0,529%. En cinq sessions, ce rendement a été triplé, effaçant ainsi tous ses gains accumulés depuis le début de l'année.

La désaffection subie par l'un des actifs financiers jugés les plus sûrs est symptomatique de la chute brutale des obligations souveraines observée ces derniers jours après avoir été très recherchées pendant des années du fait des politiques monétaires peu orthodoxes des grandes banques centrales.

"Un autre bain de sang dans les revenus à taux fixe des pays développpés", soulignent les analystes de Royal Bank of Scotland dans une note de recherche.

Le compartiment technologique (+0,98%) affiche la plus forte hausse sectorielle, notamment tiré par l'action Sage qui gagne quelque 7,5% après que l'éditeur de logiciels britannique a dit être bien parti pour atteindre ses objectifs annuels.

L'action Alcatel-Lucent progresse pour sa part de près de 4%, figurant également dans les dix premières hausses de l'indice Stoxx 600 en raison, selon des traders, d'un retour en grâce de la valeur aux yeux des analystes financiers, qui se montrent confiants sur les retombées du projet de fusion avec Nokia (+2,8%)

Le compartiment des matières premières, qui avait résisté à la déroute des places boursières mardi, accuse de son côté le plus net repli sectoriel (-0,93%).

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant