RPT-PORTRAIT-Olivier Brandicourt, un profil prometteur pour Sanofi

le
0

(Répétition sans changement d'une dépêche diffusée jeudi soir) par Noëlle Mennella PARIS, 20 février (Reuters) - Sanofi SASY.PA a annoncé jeudi soir la nomination à sa direction générale d'Olivier Brandicourt, un transfuge de Bayer BAYGn.DE dont le profil laisse à penser qu'il saura faire face aux principaux défis du laboratoire pharmaceutique tout en étant compatible avec son conseil d'administration. Olivier Brandicourt va donc quitter la direction de la branche santé du groupe allemand qu'il occupait depuis à peine 17 mois pour prendre la succession de Christopher Viehbacher, brutalement limogé par le conseil d'administration de Sanofi il y a plus de trois mois. C'est un professionnel éprouvé de l'industrie pharmaceutique connaissant bien les pays émergents, un axe de croissance pour Sanofi, et il est français ce qui, comparativement à son prédécesseur germano-canadien, le met en situation de mieux négocier avec les contraintes de la culture sociale hexagonale. L'homme est diplômé de biologie et spécialiste des maladies infectieuses et tropicales, un atout majeur pour Sanofi qui pourrait mettre prochainement sur le marché le premier vaccin au monde contre la dengue, la maladie tropicale la plus répandue après le paludisme. Interne pendant huit ans à la Pitié-Salpetrière à Paris, ce père de trois enfants a rejoint en 1988 le laboratoire américain Parke Davis, racheté plus tard par Pfizer PFE.N , où il va justement développer une molécule contre le paludisme. Chez Pfizer il va gravir les échelons et deviendra directeur commercial chargé du Lipitor, le médicament vedette de la société contre le cholestérol, dont le brevet a expiré en 2011. Il y dirigeait l'activité "marchés émergents et produits matures" de juin 2012 à novembre 2013, lorsque Bayer le débauche. Au cours de son bref mandat au sein du groupe allemand, Olivier Brandicourt a négocié l'acquisition de l'activité de soins de consommateurs de Merck MRK.N pour 14,2 milliards de dollars ainsi que celle de la société norvégienne de biotechnologie Algeta, un spécialiste des traitements des cancers, pour 2,9 milliards de dollars. UN TERRAIN MOINS GLISSANT Alain J. Gilbert, co-président du cabinet de consultants Bionest Partners, observe qu'Olivier Brandicourt "est perçu comme un homme de consensus". Alors que Christopher Viehbacher a été accusé d'une gestion en solo, cette qualité sert Olivier Brandicourt qui arrive au moment où Sanofi est dans une situation bien plus favorable que celle dont avait héritée son prédécesseur lors de son arrivée fin 2008. De fait, le laboratoire a aujourd'hui franchi la falaise des brevets, cette période inéluctable durant laquelle ses médicaments phares tombent dans le domaine public entraînant une chute de leurs ventes. En outre, il a réussi à stabiliser la part de marché du Lantus, son antidiabétique phare et s'apprête à lancer de nouveaux médicaments. "Les principaux challenges auxquels Olivier Brandicourt devra faire face seront d'abord le lancement des nouveaux produits, en particulier l'anticholestérol Praluent, et d'arrêter la baisse de part de marché de Lantus via le lancement de l'antidiabétique Toujeo", observe Philippe Lanone, analyste chez Natixis. Le Toujeo pourrait être lancé au deuxième trimestre 2015 et le Praluent au troisième. Tout deux ont le profil des "blockbusters" censés pouvoir rapporter plus d'un milliard de dollars de chiffre d'affaires. Olivier Brandicourt "est un cadre de dimension internationale qui a l'habitude de parler au marché. Cette nomination est une étape nécessaire à la revalorisation du titre", ajoute Philippe Lanone. Dans ce contexte, Alain J. Gilbert estime qu'il serait souhaitable qu'Olivier Brandicourt soit nommé président et siège au conseil d'administration, contrairement à Christopher Viechbacher qui fut probablement le seul du secteur mondial de la pharmacie à ne pas être au conseil d'administration de son entreprise. Dépêche sur la nomination ID:nL5N0VT5JW (Noëlle Mennella, édité par Véronique Tison)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant