RPT-Paris accorde un visa à un ministre russe banni par l'UE

le , mis à jour à 13:42
5
 (Répétition titre) 
    PARIS, 24 mai (Reuters) - Le ministre russe de l'Agriculture 
a pu rencontrer son homologue Stéphane le Foll à Paris alors 
même que son nom figure sur une liste noire de l'Union 
européenne. 
    Alexander Tkatchev est venu avec une délégation russe en 
visite à Paris pour participer à une assemblée de l'Organisation 
mondiale de la santé animale. 
    A cette occasion, il a également pu rencontrer dimanche le 
Commissaire européen à la Santé, le lituanien Vytenis 
Andriukaitis, d'après un communiqué du ministère français de 
l'Agriculture publié mardi. 
    En janvier, l'Allemagne avait refusé un visa au même 
Alexander Tkatchev. 
    Son nom a été ajouté à la liste noire de l'UE en 2014, 
lorsqu'il dirigeait la région russe de Krasnodar, en pleine 
crise ukrainienne liée à l'annexion de la Crimée par la Russie. 
    Alexander Tkatchev avait alors reçu une récompense "pour la 
libération de la Crimée" remise par le dirigeant actuel de cette 
région en guise de remerciement pour l'aide qu'il aurait 
apportée. 
    En France, certaines personnalités politiques réclament une 
levée des sanctions européennes imposées à la Russie et les 
députés ont adopté le mois dernier, contre l'avis du 
gouvernement, une résolution non contraignante allant en ce 
sens.  
    Dans son communiqué, Stéphane Le Foll souligne qu'il a pu 
avec son homologue "aborder les questions relatives à l'embargo 
sanitaire russe sur la production porcine européenne", dont la 
France espère la levée rapide pour soulager ses producteurs. 
    Le ministère français des Affaires étrangères n'était pas 
joignable dans l'immédiat pour expliquer pourquoi le ministre 
russe a bénéficié d'un visa d'entrée alors qu'il figure sur la 
liste noire de l'Union européenne. 
 
 (Simon Carraud, avec Polina Devitt à Moscou et John Irish, 
édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • noterb1 il y a 7 mois

    pour une fois que la France décide quelque chose par elle-même sans demander l'avis d'Angela ...on ne va pas cracher dans la soupe . On est sur la bonne voie .

  • 445566ZM il y a 7 mois

    Les tsars de l'est n'aiment pas perdre la face (mistrals, interdictions européennes). Il faudra formuler des demandes d'excuses plus plates, pour espérer vendre du porc.

  • aerosp il y a 7 mois

    Quand retrouvera-t'on un De Gaulle. La France n'a pas de chance avec ses 2 derniers présidents de paquotilles

  • dotcom1 il y a 7 mois

    Encore une illustration du double language de la gauche, qui n'assume pas son pragmatisme.

  • M7097610 il y a 7 mois

    on décore de la légion d'honneur les autocrates saoudiens coupeurs de mains et de têtes mais on devrait se boucher le nez pour nos amis et alliés russes... L'Otan, ça commence à bien faire !